Alain.R.Truong

30 mars 2015

Diamond and conch pearl "Renaissance-revival" brooch, French, circa 1870

Diamond and conch pearl renaissance-revival brooch, French, circa 1870

Diamond and conch pearl "Renaissance-revival" brooch, French, circa 1870Estimate 15,000 — 20,000 USD. Lot sold 30,000 USD. Photo Sotheby's

The openwork cartouche decorated with 12 conch pearls in pastel hues of pink and peach, the center set with an old European-cut diamond of brownish color weighing approximately .95 carat, further decorated with approximately 25 old-mine diamonds in various hues including yellow, brown and pink, weighing approximately 4.00 carats, accented further with 3 seed pearls, mounted in silver and gold, assay mark. 

Sotheby's. Magnificent Jewels New York | 07 Dec 2004

Posté par Alain Truong à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Marella Agnelli wearing Balenciaga

Marella Agnelli wearing Balenciaga

Marella Agnelli wearing Balenciaga. Photo: Philippe Halsman.

Posté par Alain Truong à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

A small moulded white-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)

A small moulded white-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)

A small moulded white-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)Estimate HK$30,000 – HK$50,000 ($3,886 - $6,477). Photo Christie's Image Ltd 2015

The interior is moulded with a central floral medallion below flower sprigs on the sides. The dish is covered with a clear glaze. 4 1/2 in. (11.5 cm.) diam., box 

Provenance: The Muwen Tang Collection, Hong Kong 

Christie's. THE PAVILION SALE - CHINESE CERAMICS AND WORKS OF ART, 6 April 2015, 22nd Floor

A sancai-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)

A sancai-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)

A sancai-glazed square dish, Liao Dynasty (907-1125)Estimate HK$15,000 – HK$24,000 ($1,943 - $3,109). Photo Christie's Image Ltd 2015

The interior is moulded with a central flowerhead, below the petal-moulded, flared sides decorated with a stylised flower pattern. The dish is glazed overall in green, amber and cream colours, falling in an irregular line on the unglazed underside. 5 1/8 in. (13 cm.) wide, box 

Provenance: The Muwen Tang Collection, Hong Kong 

Christie's. THE PAVILION SALE - CHINESE CERAMICS AND WORKS OF ART, 6 April 2015, 22nd Floor

Miroir octogonal, Italie, fin du XVIIe siècle

Miroir octogonal, Italie, fin du XVIIe siècle

Miroir octogonal, Italie, fin du XVIIe siècleEstimation 22 000 € / 25 000 €. Photo Kohn

Âme de bois, écaille et nacre - H. 58 cm, L. 58 cm 

KOHN. Art de la Renaissance, le 31 Mars 2015 à 18h. HÔTEL LE BRISTOL – SALON CASTELLANE, 112 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ – 75008 PARIS



Cabinet « Au vase fleuri», Florence, fin du XVIIe siècle

Cabinet « Au vase fleuri», Florence, fin du XVIIe siècle

Cabinet « Au vase fleuri», Florence, fin du XVIIe siècle (détail)

Cabinet « Au vase fleuri», Florence, fin du XVIIe siècleEstimation 90 000 € / 120 000 €. Photo Kohn

Placage d’ébène et de palissandre, pierres dures, bronzes dorés et marbre  H. 213 cm, L. 158 cm, P. 48 cm - Piètement ancien d’époque postérieure - Panneaux de marqueterie de pierres dures probablement d’époque postérieure 

Ce grand cabinet réalisé en placage d’ébène présente en façade seize tiroirs agrémentés chacun d’une marqueterie de pierres dures alternant volatiles et motifs floraux, caractéristiques des ateliers florentins du XVIIe siècle. 

Au centre, il ouvre par un vantail centré d’un vase fleuri encadré par quatre colonnes sommées d’un chapiteau de bronze doré. Ouvert, il démasque onze tiroirs au centre desquels apparaît un miroir. Une galerie de balustrade couronne l’ensemble. Le piètement est composé de six colonnes torses ; le fond rythmé par trois panneaux moulurés.

KOHN. Art de la Renaissance, le 31 Mars 2015 à 18h. HÔTEL LE BRISTOL – SALON CASTELLANE, 112 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ – 75008 PARIS

Rubellite, Coloured Stone and Diamond Necklace

Rubellite, Coloured Stone and Diamond Necklace

Rubellite, Coloured Stone and Diamond Necklace (back)

216.84 carats Nigerian Rubellite, Coloured Stone and Diamond NecklaceEstimate 800,000 — 950,000 HKD (90,126 - 107,025 EUR). Photo Sotheby's

The pendant centring on an oval rubellite weighing 216.84 carats, to a stylized mount and completed by link-chain set with green garnets, sapphires and diamonds together weighing approximately 6.75, 4.10 and 7.35 carats respectively, mounted in 18 karat blackened gold, maximum length approximately 480mm.

Accompanied by GRS report numbered GRS2011-091043, dated 6 September 2011, stating that the 216.84 carat rubellite is natural, of Nigerian origin, with no indication of thermal treatments.

Sotheby's. Magnificent Jewels & Jadeite, Hong Kong, 06 avr. 2015, 01:00 PM

Light Brown Diamond and Diamond Ring

Light Brown Diamond and Diamond Ring

18.03 carats Type IIa diamond Light Brown Diamond and Diamond RingEstimate 1,200,000 — 1,500,000 HKD (135,190 - 168,987 EUR). Photo Sotheby's

Set with an emerald-cut light brown diamond weighing 18.03 carats, surrounded by emerald-cut diamonds together weighing approximately 1.50 carats, mounted in platinum. Ring size: 9¼

Accompanied by GIA report numbered 2184678710, dated 5 December 2014, stating that the 18.03 carat diamond is natural, Y to Z colour, VVS2 clarity; also accompanied by diamond type classification reports stating that the diamond is determined to be a Type IIa diamond. Type IIa diamonds are the most chemically pure type of diamond and often have exceptional optical transparency.

Sotheby's. Magnificent Jewels & Jadeite, Hong Kong, 06 avr. 2015, 01:00 PM

Le dieu Mars en général de l’armée romaine, Italie, Venise ou Padoue, XVIIe siècle

Le dieu Mars en général de l’armée romaine, Italie, Venise ou Padoue, XVIIe siècle

Le dieu Mars en général de l’armée romaine, Italie, Venise ou Padoue, XVIIe siècle dos

Le dieu Mars en général de l’armée romaine, Italie, Venise ou Padoue, XVIIe siècleEstimation 15 000 € / 20 000 €. Photo Kohn

Bronze doré et marbre vert antique - H. 34 cm, L. 8 cm, P. 8 cm

Typique des « petits bronzes » développés à la fin de la Renaissance et au début du XVIIe siècle en Italie du Nord, ce sujet en bronze doré présente un Général de l’armée romaine, coiffé d’un casque à plumet et vêtu d’une tunique recouvrant un plastron. Sa jambe droite avancée déborde du socle.

Le mouvement des bras qu’il décrit ainsi que le drapé de son vêtement n’est pas sans rappeler l’Œuvre de Girolamo Campagna (1549-1626), célèbre bronzier actif à Venise et Padoue. Il réalisa notamment une Minerve dans laquelle on retrouve les mêmes gestes décrit par la main et le bras droit du personnage, un léger déhanché et une souplesse des drapés identiques. Dans ce comparatif, les deux personnages ont la jambe avancée et un traitement des hauts de chausses similaire. 

Notre œuvre pourrait être identifiée comme une personnification de Mars, dieu de la Guerre, comme on peut l’observer avec deux bronzes de Guilo del Moro (1555-1628) conservés en mains privées, actif dans la même région que Campagna. A l’instar de cette œuvre, il est fort probable que notre bronze ait été accompagné de son pendant féminin Minerve. 

La rareté de notre bronze réside également dans la patine dorée, couleur qui fut utilisée, à plusieurs reprises par Campagna dans différentes œuvres mythologiques.

KOHN. Art de la Renaissance, le 31 Mars 2015 à 18h. HÔTEL LE BRISTOL – SALON CASTELLANE, 112 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ – 75008 PARIS

Le guerrier, d’après un modèle de François Duquesnoy (1597-1643), Flandres, XVIIe siècle

Le guerrier, d’après un modèle de François Duquesnoy (1597-1643), Flandres, XVIIe siècle

Le guerrier, d’après un modèle de François Duquesnoy (1597-1643), Flandres, XVIIe siècle détail

Le guerrier, d’après un modèle de François Duquesnoy (1597-1643), Flandres, XVIIe siècleEstimation 18 000 € / 25 000 €. Photo Kohn

Bronze patine brun nuancé - Sujet : H. 28 cm - socle : H. 12 cm

Réalisé en bronze patiné, l’homme se tient debout, sa nudité voilée par une feuille de vigne. Il brandit de sa main gauche la tête d’un 
vaincu qu’il regarde avec intensité. Il tient dans son autre main l’épée qui servit à couper la tête de son ennemi. 

Tout comme le célèbre Mars exécuté par Jean de Bologne, il est toujours difficile d’identifier avec certitude le personnage ici représenté. On pourrait ainsi y voir une représentation d’Hercule ou bien tout simplement d’un gladiateur, voire le bourreau de Saint Jean- Baptiste. 

Selon Marion Boudon-Machuel, auteur de François Duquesnoy 1597-1643, dans l’une des planches gravées de la Galerie de Girardon, parmi des sculptures « modelés en terre de Rome par François Duquesnoy flament « apparaît un homme nu, le bras droit levé. 

Il existait dans l’église San Giovanni Decolatto à Rome un groupe représentant l’Homme nu en bourreau de Saint Jean-Baptiste, tenant dans sa main levée la tête du saint et dans l’autre l’épée. 

Au XVIIIe siècle, ce modèle de Duquesnoy apparaît sous les traits de l’Homme nu ou du Guerrier, plutôt que sous ceux du bourreau de 
Saint Jean-Baptiste. Ainsi, Massimiliano Soldani Benzi (1656-1740 ) reprit au début du XVIIIe siècle la figure créée par Duquesnoy pour l’interpréter en dieu Mars, un bouclier à la place de la tête coupée; oeuvre aujourd’hui conservée au Bargello de Florence. 

Madame Marion Boudon-Machuel s’interroge cependant sur le fait que Duquesnoy lui-même n’aurait pas déjà pu faire varier son sujet 
en lui ajoutant certains attributs, le faisant ainsi passer d’un sujet mythologique à biblique et ainsi accroître le cercle des amateurs. 

Dans deux statuettes conservées respectivement à la Grünes Gewölbe de Dresde et l’ancienne collection Viktor Hahn, on retrouve notre personnage, adoptant les mêmes mouvements, dépourvus d’attributs et la nudité voilée également par une feuille de vigne. 

Ce modèle de Duquesnoy inspira d’autres artistes comme Nicolas de Poilly (1675-1747) qui réalisa notamment une étude de l’Homme nu en dessin, conservée à la Bibliothèque Municipale de Rouen.

KOHN. Art de la Renaissance, le 31 Mars 2015 à 18h. HÔTEL LE BRISTOL – SALON CASTELLANE, 112 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ – 75008 PARIS



Fin »