Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alain.R.Truong
Alain.R.Truong
Visiteurs
Depuis la création 50 972 226
Archives
Newsletter
Alain.R.Truong
30 mars 2024

"Luxe de poche : Petits objets précieux au siècle des Lumières" au Musée Cognacq-Jay

"Luxe de poche : Petits objets précieux au siècle des Lumières" au Musée Cognacq-Jay

PARIS Du 28 mars au 29 septembre 2024, l’exposition Luxe de poche - Petits objets précieux au siècle des Lumières - présente une collection exceptionnelle de petits objets précieux et sophistiqués, en or, enrichis de pierres dures ou de pierres précieuses, couverts de nacre, de porcelaine ou d’émaux translucides, parfois ornés de miniatures.

Les usages de ces objets varient, mais ils ressortent tous des us et coutumes d’un quotidien raffiné, signe de richesse, souvenir intime. Au siècle des Lumières comme aux suivants, ils suscitent un véritable engouement en France d’abord puis dans toute l’Europe. 

Luxe de poche a pour ambition de renouveler le regard que l’on porte sur ces objets, en adoptant une approche plurielle, qui convoque à la fois l’histoire de l’art et l’histoire de la mode, l’histoire des techniques, l’histoire culturelle et l’anthropologie en faisant résonner ces objets avec d’autres œuvres : des accessoires de mode, mais aussi les vêtements qu’ils viennent compléter, le mobilier où ils sont rangés ou présentés et enfin des tableaux, dessins et gravures où ces objets sont mis en scène. Ce dialogue permet d’envisager ces objets dans le contexte plus large du luxe et de la mode au XVIIIe et au début du XIXe siècle.

 

Point de départ de cette nouvelle exposition, l’exceptionnelle collection d’Ernest Cognacq est enrichie de prêts importants – d’institutions prestigieuses comme le musée du Louvre, le musée des Arts décoratifs de Paris, le Château de Versailles, le Palais Galliera, les Collections royales anglaises ou le Victoria and Albert Museum à Londres - afin d’offrir une nouvelle lecture de ces accessoires indispensables du luxe.

CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Johann Christian Neuber (1736-1808). Boîte. Pierres dures, or, demi-perles, émail. Vers 1750. Paris, musée Cognacq-Jay. © Stéphane Piera / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet

Johann Christian Neuber (1736-1808). Boîte. Pierres dures, or, demi-perles, émail. Vers 1780. Paris, musée Cognacq-Jay. © Musée Cognacq-Jay - Roger-Viollet (67)

Tabatière, Paul-Nicolas Ménière, entre 1776 et 1777. CCO Paris Musées/Musée Cognacq-Jay

Drageoir en forme de tatou, Manufacture de Saint-Cloud, vers 1750 © CCO Paris Musées/Musée Cognacq-Jay

Flaconnier-nécessaire, Antoine-Jan de Villeclair, 1755-1756. Paris, musée des Arts décoratifs © Les Arts Décoratifs / Jean Tholance

Tabatière en or, nacre gravée, nacres de couleur et coquillage, monture en cage, décor de jeux d'enfants chinois. Musée Cognacq-Jay. © CC0 Paris Musées/Musée Cognacq-Jay

Coffret-nécessaire. Attribué à James Cox. Vers 1760-1770. CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Etui à tablettes, Allemagne, XVIIIe siècle. CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Tabatière, XVIIIe siècle, CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Etui-nécessaire à couture, France, XVIIIe siècle CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Montre en forme de mandoline, Simon Calame, Vers 1790, CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Carnet, Jean Ducrollay, 1752, CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Tabatière, Pierre-Aldebert Griot, entre 1750-1760. CCO Paris Musée/Musée Cognacq-Jay

Pistolet en or avec émail et perles formant un étui à parfum, Jean-François Bautte, vers 1800. Paris, musée Cognacq-Jay. © Marc Dubroca / Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet

Fabrique royale, tabatière de table, Berlin, entre 1770 et 1775, Londres © The Royal Collection/ HM King Charles III

Commentaires