3745.402asCes dernières années, une partie de la population issuede l'ethnie minoritaire Vân Kiêu dans la province centrale de Quang Tri s'est enrichie grâce à l'économie fermière. Au point que de nombreuses familles sont devenues millionnaires.
La commune de Huong Tân, district de Huong Hoa (province de Quang Tri) totalise 449 familles, dont la plupart sont originaires de l'ethnie Vân Kiêu. "Pendant la dernière campagne de café, près de 150 familles de Huong Tân ont totalisé chacune un revenu de plus de 50 millions de dôngs", dit Hô Xuân Truong, président du Conseil communal populaire.
Dotée de plus de 340 ha de caféier, cette commune a récolté, l'année dernière, plus de 5.000 tonnes de fève, soit une hausse de 2.000 tonnes par rapport à 2004. Huong Tân dispose de 3 usines de traitement de café pour l'exportation, permettant de tirer parti de la totalité de la production. "Ma famille a cultivé plus de 3 ha de caféier et élevé 16 buffles. Nous avons construit une maison à 2 étages", raconte Hô Gia Thanh, un habitant du hameau de Tram.
Chaque hectare de caféier pourrait produire une dizaine de tonnes de fruits. Cet arbre rapporterait donc aux minoritaires Vân Kiêu un revenu conséquent. Chaque famille de Huong Tân plante au minimum entre 2 et 3 ha de caféier. De nombreuses autres cultivent des dizaines d'hectares.

Le secret de la fortune
Outre le caféier, Huong Tân possède plus de 250 ha de rizières et des centaines d'hectares d'arbres fruitiers. "Dans un avenir proche, le manioc baptisé M94 sera fourni à l'usine de production de tapioca Huong Hoa et contribuera à l'enrichissement de la population", explique Hô Xuân Truong.
Conformément à la stratégie de développement socio-économique du district de Huong Hoa, le caféier constitue une ressource clé de cette région basaltique.
À Huong Tân, les familles de l'ethnie majoritaire d'origine Kinh, établies dans cette région se sont mélangées avec celles Vân Kiêu et ont permis un transfert de savoir à l'origine de l'enrichissement de ces derniers.
Cette année, la superficie de caféier de Huong Tân augmentera d'environ 200 ha et celle de manioc, de centaines d'hectares. Fin 2006, la moitié des familles de Huong Tân pourrait atteindre un revenu de plus de 50 millions de dôngs par an.
(Source : Viêt Hoàng/CVN
)