a

Le matador de toros espagnol Francisco Marco a été gravement blessé par le premier toro de José Luis Pereda lors de la corrida qui s'est déroulée ce vendredi, en fin d'après-midi, dans les arènes de Madrid. Pris à trois reprises en cours de faena, le torero navarrais a reçu deux coups de corne – l'un des trajets atteignant 20 cm – assortis d'une commotion cérébrale. Il a été immédiatement transporté à l'infirmerie des arènes où il a subi une première intervention avant d'être transféré à la clinique de la Fraternité. La plaza de toros Monumental de Las Ventas a enregistré un cinquième d'entrée pour cette corrida qui s'est déroulée par un temps agréable et automnal.

Le cartel, 100% espagnol, réunissait Francisco Marco, Antonio Fernández Pineda et Francisco Torres Jerez, opposés à cinq toros de Sepúlveda, lourds mais harmonieux de morphologies, mansos et compliqués en général (exception faite des 2e et 6e exemplaires, à peine plus maniables), et un exemplaire de José Luis Pereda (1er), peu évident mais plus mobile.

Francisco Marco a été blessé par le premier toro de la corrida ; la cuadrilla du torero étant ovationnée. Le Navarrais a livré une faena valeureuse et accidentée, ne pouvant malheureusement pas aller jusqu'au bout de celle-ci. Important sur quelques passages gauchers, Marco a fait preuve d'une décision sans faille en dépit de plusieurs avertissements assénés par son adversaire.

Fernández Pineda a été ovationné après sonnerie d'un avis, en compagnie de la cuadrilla de Marco, après avoir estoqué le premier toro de la course. Il a ensuite écouté un silence à l'arrastre des troisième et cinquième exemplaires. Le torero sévillan a touché les deux pires exemplaires de la journée, mansos au possible et totalement dénués de caste. Dans un scénario de lidia irrémédiablement voué à l'échec, Fernández Pineda a tout de même pu signer quelques détails personnels.

Torres Jerez a écouté un silence devant le deuxième exemplaire, puis a salué au tiers lors de ses deux combats suivants, le dernier étant assorti par la sonnerie d'un avis. Le torero andalou a confirmé sur le sable de la capitale les belles intentions affichées en fin d'été, traçant des muletazos méritoires face au dernier exemplaire de l'après-midi. Un manque de réussite à l'épée l'a empêché d'obtenir un succès plus important lors de cette corrida de pré-feria d'Automne.

A l'infirmerie des arènes, Francisco Marco a été soigné par le docteur Máximo García Padrós, présentant deux blessures par corne de toro ; la première dans le troisième tiers inférieur de la face interne de la cuisse droite, avec une trajectoire ascendante de 20 cm qui contourne le fémur et produit d'importants dégâts sur les muscles adducteurs, contusionnant également l'artère fémorale. Le second trajet, sur le troisième tiers supérieur de la face interne de la même cuisse cause des dégâts aux muscles adducteurs. Fancisco Marco a également subi une commotion cérébrale, assortie de contusions et d'érosions multiples (pronostic grave). Il a été transféré dans la soirée à la clinique madrilène de la Fraternité.

La preuve par l'image que le verbe "se jouer la vie" en tauromachie n'est pas une parole en l'air. Francisco Marco en a fait la douloureuse expérience cet après-midi à Madrid - photo Taurovent / Las Ventas.com.