a

plus puissant des chasseurs nocturnes d'Europe. Il rejette les déchets de ses proies non digérées sous forme de pelotes de plusieurs centimètres. Son chant nuptial est audible en hiver à partir de la fin du mois de janvier, à plus de 1,5 km. Fidèle, le grand-duc s'allie généralement à sa compagne pour la vie. Il n'hésite pas à faire "la tournée des grands-ducs", en parcourant plusieurs kilomètres chaque nuit à la recherche de rongeurs et même d'oiseaux.

Disgression personnelle : J'aimerais bien en avoir un naturalisé ! Mon frère en possède plusieurs empaillés dans son cabinet de curiosités et j'en suis jaloux...