Sans_titre

Effort d'El Juli, sous la pluie sévillane, face au cinquième toro de Victoriano del Río - photo Real Maestranza

Les matadors de toros espagnols El Juli et El Cid ont écouté les seules ovations de la journée lors de la corrida qui s’est déroulée ce mercredi, en fin d’après-midi, dans les arènes de Séville, face au bétail de Victoriano del Río. La Real Maestranza de Caballería a enregistré un plein de no hay billetes lors de cette douzième corrida de la Feria d’avril qui s’est déroulée par un temps nuageux suivi d’une pluie torrentielle lors de la lidia des deux derniers exemplaires.
Le cartel, entièrement espagnol, réunissait Miguel Abellán, Julián López El Juli et Manuel Jesús Cid El Cid, opposés à quatre toros de Victoriano del Río, inégalement présentés (les trois premiers relativement terciados, le 5e exemplaire étant plus sérieux) et donnant peu de jeu (excepté le 5e toro) et deux exemplaires de Juan Pedro Domecq (4e et 6e), insuffisants en morphologie mais relativement noble (le meilleur pour le toreo fut le 6e exemplaire). Lire la suite
http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=2179