aLe Dê Tham en français vient d'être publié chez l'Harmattan. Ce livre a été écrit par Claude Gendre, petit-enfant paternel de Jean Gendre, un soldat du corps expéditionnaire français en Indochine.
À partir des histoires racontées par son grand-père sur les combats de Dông Dang, sur le courageux insurgé Dê Tham que le corps expéditionnaire français au Tonkin surnommait "pirate", "tigre sacré" et "moustique", Claude Gendre engageait ses recherches en vue de retrouver le maximum d'éléments touchant au séjour de son grand-père au Tonkin.

Comme point de départ, il ne disposait que de 2 documents : le livre militaire de son grand-père ainsi que sa fiche administrative d'ancien combattant. Il s'est documenté aux archives au Centre d'histoire et d'études des troupes d'outre-mer (CHETOM) et est venu, en 2002, sur la terre où son grand-père avait fait face aux insurgés de Dê Tham. Son livre Le combat de Dông Dang publié en 2004 n'abordait pas suffisamment l'époque historique liée aux relations franco-vietnamiennes, ainsi qu'un héros paysan qu'il admire par son art de la stratégie militaire.

Avec 12 chapitres, Le Dê Tham de Claude Gendre traite de la situation politique et militaire de l'empire d'Annam à la veille de l'action du Dê Tham, origine et jeunesse du Dê Tham, le Yên Thê - sanctuaire et théâtre d'opérations -, naissance du mouvement Cân Vuong, le Dê Tham en action, les événements de 1908, les opérations contre Dê Tham... jusqu'à la fin de Dê Tham. Illustré par 50 images, schémas et graphiques, Le Dê Tham est publié juste au moment où le Vietnam se prépare au 32e anniversaire de la réunification nationale (30 avril) et au 53e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu (7 mai).

C'est une oeuvre significative de Claude Gendre qui veut exprimer ses sentiments profonds à son grand-père, membre du corps expéditionnaire français contre Dê Tham. En revanche, l'insurgé Dê Tham, le pays et le peuple vietnamien avaient captivé Jean Gendre, qu'une blessure avait obligé à retourner en France. À travers ce livre, l'auteur veut également dévoiler son admiration à l'égard de Dê Tham, un vrai talent militaire d'origine paysanne tant en stratégie qu'en tactique, qui avec une poignée d'hommes tint en échec le corps expéditionnaire français au Tonkin durant les 30 ans qui s'écoulèrent entre le début des années 1880 et le 10 février 1913.

Le Dê Tham vise en outre à remercier les amis vietnamiens qui ont aidé l'auteur dans sa recherche des traces de son grand-père. Grâce à ce voyage, Claude Gendre a acquis des connaissances sur le rôle et les contributions de Dê Tham aux résistances postérieures des Vietnamiens contre les ennemis étrangers. Il a compris les sentiments et le respect des habitants vietnamiens envers ce héros national. (Nguyên Thi Trang/CVN)

La fille de Dê Tham était une amie de ma mère.