Jusqu'au 25 juin 2007, l'exposition "L'Age d'or de l'Inde classique - L' Empire des Gupta" dévoile pour la première fois en France les plus belles œuvres de cette période d'effervescence intellectuelle et artistique, datant du IVe siècle au VIe siècle. Plus de 100 sculptures, prêtées exceptionnellement par plusieurs musées indiens, trônent dans les galeries du Grand Palais. Le style gupta est caractérisé par la beauté, le raffinement et la souplesse des formes.

a

Tête de Buddha. Grès rose. Ve siècle. Government Museum, Mathurâ. © Aditya Arya

Le nom de Buddha (ou Bouddha) signifie littéralement "l'Eveillé". Il désigne par extension tout être ayant atteint l'état de paix suprême. Regard mi-clos, lèvres fermées, expression empreinte de douceur et de sérénité sont les signes d'une méditation intérieure.

a

Buddha. Grès de Chunâr. Ve siècle. Indian Museum, Kolkata. © Aditya Arya

Ganesha, le dieu de la sagesse, est l'une des divinités les plus populaires de la religion hindoue. Fils de Shiva, il est reconnaissable à sa tête d'éléphant.

a

Ganesha. Schiste. Ve - VIe siècle. Museum and Picture Gallery, Vadodara. © Aditya Arya

Selon la religion jaïniste, le moine jaïn doit mener un combat contre ses passions afin d'accéder à l'omniscience et à la purification de son âme. Le Tîrthankara Jaïn ou "faiseur de gué" désigne un sauveur qui a réussi à passer tous les cycles de renaissance.

a

Tîrthankara Jaïn. Grès rose. Ve siècle. State Museum, Lucknow. © Aditya Arya

Reconnaissable à son troisième œil frontal, Shiva est un des dieux les plus importants de l'hindouisme. Il représente la destruction mais également la création régénératrice qui suit le chaos. Il assure ainsi la renaissance et apparaît comme une divinité bienfaitrice. Dans la "trimûrti", la triade hindoue, il trône aux côtés de Brahma, le dieu créateur, et Vishnu, le dieu protecteur. Ici, le Shiva Ardhanârîshvara montre d'un côté sa partie féminine et de l'autre, sa partie masculine.

a

Shiva Ardhanârîshvara. Grès rose. Ve siècle. Government Museum, Mathurâ. © Aditya Arya

Dans le bouddhisme, le Bodhisattva ou "Etre promis à l'éveil" renonce au nirvâna pour sauver tous les êtres. La compassion, la connaissance et la sagesse déterminent sa volonté. Il est généralement richement vêtu.

a

Bodhisattva Avalokiteshvara. Grès beige. Indian Museum, Kolkata. © Aditya Arya

L'Inde est considérée comme le berceau de l'hindouisme, du bouddhisme et du jaïnisme. Le panthéon indien offre ainsi une large diversité iconographique, notamment dans l'art gupta. A cette époque, les trois religions coexistaient en harmonie grâce à la tolérance des souverains de la dynastie des Gupta.

a

Tête de Buddha. Grès de Chunâr. Ve siècle. Archaelogical Museum, Sârnâth. © Aditya Arya

Vishnu (ou Vishnou), dieu de la protection, est l'un des grands dieux de la triade hindoue. Sur ce buste venant de Mathurâ, près de New Delhi, Vishnu porte une tiare et des colliers de perles qui symbolisent la royauté.

a

Vishnu. Grès rose. Milieu du Ve siècle. National Museum, New Delhi. © Aditya Arya