1

Ecce Homo : élément d'un double panneau en bois peint dont la partie inférieure est composée de La résurrection du Christ, peinture sur bois, L'Ubica, 1521. Košice, Musée de Slovaquie orientale.© P. David, Musée de Normandie

La république de Slovaquie, située au cœur de l'Europe est mal connue du public français. Pointe extrême de l'avancée du catholicisme en terre orthodoxe, Košice n'est située qu'à quelques dizaines de kilomètres de la Hongrie , de l'Ukraine et de la Pologne. C'est dire que les influences artistiques et culturelles qui ont marqué la Slovaquie orientale sont diverses et complexes, suscitant l'émergence d'un art profondément original.

L'exposition se propose de présenter cinq siècles de création artistique destinée aussi bien à des monuments majeurs (cathédrale Ste Elisabeth de Košice) qu'aux modestes églises médiévales conservées encore aujourd'hui. Un ensemble d'œuvres d'art sacré de style gothique recouvrant des domaines aussi divers que la sculpture polychromée, la peinture sur bois, le textile et de très rares meubles liturgiques (coffre, stalle) seront présents dans l'exposition.

Cet art gothique qui partout ailleurs laisse place à la Renaissance va se poursuivre encore un siècle et demi en Slovaquie. Le pays est alors isolé du reste de l'Europe par des guerres locales et les dévastatrices incursions turques. La révolte contre les Habsbourg finit de mettre la Slovaquie au ban de l'Europe. La Renaissance n'a laissé aucune trace marquante, il faut attendre les années 1650 pour qu'apparaisse un style nouveau : le baroque. Cette Europe orientale, peu accessible jusqu'alors, livre ici quelques-uns de ces plus exceptionnels chefs-d'œuvre.

Du 23 juin au 4 novembre 2007,  Musée de Normandie, Esplanade du Château, Caen. 9h30 – 18h tous les jours. Fermé le mardi à partir du 1 er octobre. Entrée 3€ - 2€ pour les familles nombreuses, les étudiants et les groupes de dix personnes et plus. Entrée gratuite pour tous le 1 er dimanche de chaque mois.