1Le Musée d'ethnographie (rue Nguyên Van Huyên, Hanoi) présente depuis samedi dernier une exposition sur les objets en étoffe. Il s'agit des produits d'une soixantaine élèves qui ont suivi un cours de 2 mois, donné par ledit musée.
Une exposition originale car il s'agit des créations des 60 participants du cours sur les objets en étoffe. Les produits exposés reproduisent fidèlement les caractéristiques culturelles des ethnies minoritaires du Vietnam. Ici, des vêtements des Kho Mu, Thai, H'Mông. Là bas, des poupées portant des habits des Kinh et des Muong. Un peu plus loin, des dessins d'enfants.

Les membres de cette classe se sont habitués à cet art grâce à leur passion et à leur curiosité. "J'étais très excitée à l'idée de participer à cette formation. J'ai eu une excellente occasion de mieux comprendre la culture des ethnies minoritaires. C'est une opportunité que tout le monde n'aura pas et je m'estime très chanceuse", confie Thanh Mai, une collégienne de Hanoi.

La culture est un domaine difficile à appréhender, notamment celle des minorités. Comprendre ce que les Kinh, Thai, Muong brodent sur leurs étoffes et comment ils donnent vie à un tissu n'est pas à la portée de tout le monde. Il faut à la fois faire preuve d'un esprit créatif et rester ouvert et attentif.

À travers ce cours, les apprentis ont acquis des connaissances sur l'artisan traditionnel, l'art de décoration sur l'étoffe, les vêtements, les motifs utilisés par les minorités ethniques.

Les cours sur les objets en étoffe sont une activité organisée chaque été depuis 2005 par le Musée d'ethnographie. Ils sont variés, allant des techniques d'impression de motifs en cire d'abeille des H'Mông, à celles de tissage des Thai, de la broderie des Kinh à Quât Dông, province de Hà Tây (Nord), aux secrets de fabrication des poupées en papier. Les élèves apprennent aussi à fabriquer de petits produits comme étui de téléphone portable, porte-monnaie, boîte de stylo. (Giang Ngân/CVN)