3_20CYP_2359bweb

UNIQUE BATEAU ET SON PRESENTOIR EN ARGENT - ITALIE, XIXème SIECLE

Représentant le 'Bucentaure', la proue ornée d'un lion ailé sous un Neptune se tenant sur une coquille flanquée de deux angelots assis sur les flots, la coque appliquée de deux figures allégoriques centrées d'un visage de putto, les côtés formés de deux galeries ajourées de termes sur le haut et d'arcades sur le bas agrémentées de sept rames de chaque côté, le centre repoussé de scènes bucoliques, appliqués sur la base de sirènes et tritons stylisés, la poupe décorée de deux tritons et deux lions ailés supportant un balcon délimité par une balustrade de termes, le fond repoussé à l'imitation d'un théâtre et d'une scène navale, l'intérieur aménagé d'une cavité sous la coquille formant théâtre et son rideau, la doublure en métal plaqué à décor d'un masque de lion, le présentoir ovale à contours, l'intérieur en miroir avec âme en cuivre, poinçon sur la galerie, sur la proue, sur le balcon, sur les rames et sur le présentoir: poinçon d'importation française en usage depuis 1893
Longueur du bateau: 85 cm. (33½ in.); Longueur du présentoir: 106 cm. (41¾ in.)
14372 gr. (506.95 oz.) (2)  - Price Realized: €199,700 ($310,855)

Provenance: Achat auprès de la galerie Barbier-Murat, Louvre des Antiquaires, en 1980.

Notes  Décrite comme une Vénus chrétienne née de la mer, Venise fut fondée le 25 mars 421, date de l'Annonciation. La célébration de ce statut se formalise à partir de 1173, date à laquelle le pape Alexandre III offre au Doge un anneau en or en remerciement de son soutien contre Fréderic Barberousse. Le Doge embarque donc dès lors le jour de l'Ascension sur le Bucentaure pour aller jeter à l'eau un anneau, symbole de l'union entre la Mer et la Cité.
Le Bucentaure est une galère de parade dorée, symbole de la puissance et de la richesse de Venise, qui était utilisé essentiellement pour cette fête de l'Ascension mais également pour accompagner les hôtes de prestige. Nous connaissons au moins quatre versions du Bucentaure même si d'autres navires ducaux sont recensés dans les archives dès le XIIème siècle.
La dernière, celle que reprend notre bateau, date de 1729. C'est un bateau à deux étages, dont l'étage inférieur était réservé à quarante-deux rames actionnées par des ouvriers de l'Arsenal. L'étage supérieur se composait d'une grande salle recouverte d'un baldaquin dans laquelle se tenait le Doge et les dignitaires. Les sculptures en bois doré avaient été confiées à des artistes de renom. Sur la proue s'élevait Venise sous les traits de la Justice accompagnée du lion ailé de Saint Marc. La poupe était décorée de personnages mythologiques soutenant le balcon où était posé le fauteuil du Doge.
Ce navire de prestige parade une dernière fois en 1796 avant d'être dépouillé par les troupes napoléoniennes en février 1798.
En 1828 fut reconstruite une maquette du navire, exposée aujourd'hui au Musée naval de Venise, qui servit très certainement de modèle à notre pièce.
Au début de l'année 2008, la reconstruction du Bucentaure a été décidée afin de redonner son faste à la Sérenissime. Une fondation et des mécènes vont aider à finaliser ce projet.

Notre bateau est un exemple unique par sa qualité d'exécution, reprenant le dessin original à l'exception de la proue qui représente Neptune et son trident et non la Justice.
Des exemples en or ou de plus petits modèles sont connus aujourd'hui mais notre Bucentaure, rendu exceptionnel par sa taille et son poids, est une pièce unique à ce jour.

Nous remercions Monsieur Alessandro Berto pour son aide dans la rédaction de la notice.

Christie's Paris. IMPORTANT MOBILIER ET OBJETS D'ART. 25 juin 2008