Mon avis:  Pour Karl Lagerfeld chez Chanel, "l'inspiration, c'est le buffet d'orgue de la salle Gaveau" . Des alignements de minces "tuyaux" de tissu soulignent comme des smocks la taille des robes ou structurent des manches en leur donnant un aspect rigide et du volume. Pourtant, la technique employée n'a rien à voir avec les smocks, "c'est fait tuyau par tuyau, légèrement rembourré, piqué, brodé. C'est un travail absolument fou". Le célèbre tailleur Chanel se fait plus discret, avec des vestes rallongées, mais sont à chaque fois réinterprétées avec bonheur. Karl Lagerfeld propose en revanche des "robes qui ressemblent à des tailleurs et qui n'en sont pas". L'essentiel de la collection se décline dans des nuances de gris, de noirs et de blancs. Même les broderies or ou argent jouent les demi-teintes. Certains mannequins portent comme des cadres de tableau autour du visage, attirant encore davantage le regard vers le haut de la silhouette. Karl les appelle des "bijoux de tête". Mes préférés:

8_20CYP_2417bweb3_20CYP_2359bweb00160m00040m00010m00430m00290m00200m8_20CYP_2417bweb3_20CYP_2359bweb00160m00040m00010m00430m00290m00200m8_20CYP_2417bweb3_20CYP_2359bweb00160m00040m00010m00430m

Photo: Alessandro Lucione

3_20CYP_2359bweb8_20CYP_2417bweb8_20CYP_2417bweb3_20CYP_2359bweb00160m00200m00040m00010m00430m00290m8_20CYP_2417bweb3_20CYP_2359bweb3_20CYP_2359bweb8_20CYP_2417bweb00160m00040m00010m00430m00290m00200m

Photo: Armando Grillo