hdaiguiereetsonbassin

Aiguière et son bassin. Creil, Maison Gallé-Juillet.vers 1810. Décor en relief en "grès fin" noir, aiguière. H.30,5 cm, D.10, bassin : H. 9,7 cm, D 28,7 cm. Musée municipal Gallé-Juillet © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

Cette exposition propose la découverte d’un siècle de production de céramique en faïence fine, une matière alors totalement nouvelle. Depuis 1743, date de la création de la fabrique parisienne du Pont-aux-choux jusqu'à la veille de l’Exposition des produits de l’industrie française de 1844 elle entre définitivement dans l’ère industrielle.

hdpairedejardinieres

Paire de jardinières. Attribuables à Sceaux entre 1765-1772. H : 31,4 cm, et 32,5 cm. Musée national de Céramique, Sèvres © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

L’Angleterre en 1720 invente une pâte blanche et résistante censée rivaliser avec la porcelaine à un moindre coût. Elle est destinée à la classe bourgeoise montante. Elle stimule les céramistes français. La France se dote des années 1743 jusqu’à la décennie 1840, d’un tissu remarquable de manufactures telles que Pont-aux-choux, à Paris, Montereau, Lunéville, Sarreguemines, Creil, Forges-les-Eaux, Saint-Clément, Gien…. Cette dernière manufacture est sans doute la seule toujours en activité. La faïence fine conditionne encore l’esthétique de nos tables et nos armoires en recèlent bien souvent un ou plusieurs exemplaires.

hdvaseovoidecouvertsurpiedouche

Vase ovoïde couvert sur piédouche, Sèvres, Lambert & Cie. Décor de reliefs, polychrome, anses en tête de bélier, vers 1799-1801. Hauteur : 50 cm, couvercle : 16,7 cm, l.: 32,5 cmMusée national de Céramique, Sèvres© Rmn / photo Martine Beck-Coppola

Les courants décoratifs de l’époque tels que le style rocaille de Pont-au-choux, les statuettes en ronde bosse de Lunéville influencent les premières productions de faïence fine,tout autant que le style néoclassique et le retour à l'antique avec l'Empire (Manufacture de Creil). La reprise des décors peints des faïenceries traditionnelles du XVIIIe siècle, puis l’adoption des motifs « internationaux » inspirés des productions anglaises de Wedgwood montrent l'ampleur et la rapidité de la pénétration de ces nouvelles pâtes dans le paysage faïencier français.

hdsucrierovalecouvertetsonpresentoir

Sucrier ovale couvert et son présentoir. Longwy, Faïencerie Régnier. Décor peint de guirlandes de fleurs polychromes. autour de 1800, L 23,4 cm, H 17,5. Musée Saint-Jean-L’Aigle, Longwy-Herserange © Rmn / Photo Martine Beck-Coppol

Encouragée par les Expositions nationales des produits de l'industrie française, instituées par la France en 1798, cette matière révolutionnaire devient bientôt la source d'une esthétique nouvelle, qui s'impose à la plupart des manufactures.

hdtheieredetail

Théière (détail), Bordeaux, vers 1834-1843. « Grès fin » jaune à décor en reliefs d’appliques blanches. Musée national de Céramique, Sèvres © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

L'exposition en présente les premiers exemples, du côté des formes et des effets décoratifs de matières : grès fins de Sèvres et de Musigny, terres carmélites et imitations de pierres dures de Sarreguemines ; marbrures, décors à herborisations, lustres métalliques. Du côté du décor, c'est avec une autre invention retentissante, celle de l'impression de gravures que la blanchefaïence fine prend le visage que nous lui connaissons encore aujourd'hui. L'exposition s'enfait le témoin en confrontant les premières et plus rares impressions aux réalisations ultérieures abondamment diffusées par les fabriques.Près de 400 faïences sont exposées, déclinant toute la richesse de formes et de coloris quepermet ce matériau d’une grande plasticité : un service de table de 60 pièces de Creil aux décors imprimés, pas moins de 25 bustes et statuettes de souverains et hommes illustres, des dizaines de plats et plateaux ainsi que des assiettes, soupières et vases se comptant par centaines.

hdpairedevasemedicisdetail

Paire de vases Médicis, détail. Attribuable à Val-sous-Meudon. H. :26,3 cm, D. :19,8 cm. Musée municipal Gallé-Juillet, Creil © Photo Martine Beck-Coppola

hdcabaret

Cabaret. Sèvres (Lambert). vers 1801 – 1808, théière, sucrier, pot à lait, tasse, soucoupe. Musée national de Céramique, Sèvres © Rmn. Photo Martine Beck-Coppola

hdlehavre

Aiguière et son bassin. Manufacture Delavigne. Hauteur aiguière : 30 cm. Bassin : longueur : 32,5 cm, largeur ; 26 cm. Musée national de Céramique, Sèvres © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

hdplatechantillon

Plat échantillon. Saint-Clément. vers 1795-1810. 34 décors peints, d. : 32,5 cm. Sèvres, musée national de Céramique, © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

hdservicedetable

Service de table. Creil. vers 1818-1830. 63 pièces, décors imprimés. Musée national de Céramique © Rmn / Photo Martine Beck-Coppola

22 octobre 2008 - 23 février 2009. Musée national de Céramique, Sèvres.