_DEC08Lors des travaux de terrassement en juillet dernier pour la construction d'un quai à Bên Ngu, ville de Huê (Centre), ont été découverts 2 blocs de pierre de 30 cm d'épaisseur chacun, et de 1,5 m à 2,4 m de longueur. Selon les habitants locaux, il s'agit des vestiges d'un embarcadère du temps de la dynastie des Nguyên (1802-1945). À présent, les archéologues collectent des informations et des documents pour mener des fouilles afin de trouver des données confirmant l'existence du site Bên Ngu.

Après les premiers examens, les scientifiques sont parvenus à une estimation. La structure du vestige Bên Ngu supposé serait en forme d'un T composé de plusieurs blocs en pierre. Sur le dessus, un grand bloc de pierre horizontal et d'autres blocs de pierre de taille plus petite disposés verticalement vers le lit de la rivière. De même, des traces d'un 3e bloc ont apparu. "Les ruines trouvées permettent de penser à un embarcadère du temps de la dynastie des Nguyên. Jusqu'à présent, nous n'avons aucune certitude. Il nous faut effectuer d'autres fouilles pour avoir la conclusion finale", a affirmé l'archéologue Nguyên Tuân Lâm.

Le chercheur Hô Tân Phan, quant à lui, a avancé 2 hypothèses suivantes : selon la première, le lieu serait celui où les rois faisaient halte, selon l'autre, il s'agirait d'un embarcadère (Bên Ngu en vietnamien). Pour la 2e hypothèse, le toponyme Bên Ngu est probablement lié à un lieu où le patriote Phan Bôi Châu (début du 20e siècle) était en surveillance administrative à Huê (de 1925 à 1940). De même, le nom Bên Ngu est lié étroitement à Huê via la poésie, le marché Bên Ngu, le pont Bên Ngu, etc.

En général, au dire d'experts, très peu de données et de documents relatifs au supposé site Bên Ngu existent jusqu'à présent, à part des hypothèses. Donc tout dépendra des résultats concrets des prochaines fouilles archéologiques. (Diêu An/CVN)