"L’arbalète sacrée est remise par inadvertance à l’ennemi

Et la grande cause est immergée dans la mer" (Tố Hữu)

lay_no_jpg_nho

La légende de My Chau – Trong Thuy avec l’arbalète sacrée de An Duong Vuong est une légende pleine de rêverie, que le grand poète To Huu a conclue dans deux vers lourds d’avertissement sur la vigilance devant le fléau d’agression auquel le Vietnam doit faire face tout au long de son histoire. Les légendes et la tradition ont toujours un noyau historique, et les preuves matérielles de cette légende ont été exhumées, ce sont: la gachette, les pointes de flèche en bronze et la tortue d’or.

Les flèches de bronze, l’archéologie en a trouvé un dépôt à Co Loa, et il reste encore beaucoup d’autres flèches à différentes formes, trouvées dans des sites culturelles de Dong Son au nord, prouvant que les anciens Viets du temps de Au Lac sont très exercés dans les arcs, et attribuent cette arme au chef suprême, An Duong Vuong.

Les gachettes d’arbalète sont trouvées en assez grande quantité dans les sites de Dong Son, mais la plus grande est probablement celle exposée dans la salle intitulée “Echo de Dong son” au Musée National d’Histoire du Vietnam. Elle ressemble à une machine pour lancer des flèches que des chercheurs ont restaurée et expérimentée au Musée National d’Histoire du Vietnam.

La tortue d’or dont l’ongle a été utilisé comme gachette, a aussi été trouvée par les archéologues dans des cachets dont le bouton est une tortue du temps de Dong Son tardif.

Donc la légende de My Chau – Trong Thuy a été matérialisée par trois sortes d’objets ayant rapport à la légende de l’arbalète sacrée, le secret de la légende a-t-il été découvert ?

La légende de l’arbalète sacrée n’existe pas qu’au Vietnam. C’est une arme frappant de loin utilisée par plusieurs peuples du monde et ayant un effet surpassant de loin les armes à effet rapproché, quoique cette comparaison soit plutôt boiteuse. Pourtant, l’idylle My Chau – Trong Thuy avec la succession des vestiges: La gachette, la Tortue sacrée, les pointes de flèche de bronze de la citadelle de Co Loa me donne une profonde impression sur une histoire vraie, que le temps a recouvert d’éléments contemporains, tellement qu’il est difficile de distinguer le vrai du faux. C’est pourquoi je considère toujours que les objets exposés au Musée National d’Histoire du Vietnam et la Gachette d’arbalète de la salle d’exposition “Echo de Dong Son” comme des éléments matériels qui font que la légende a une force de persuation, pleine d’humanisme. (2 photos: la gachette, l’arbalète sacrée. Hồng Hải www.baotanglichsu.vn

HerbertTobias32