b

François Girardon d'après, Louis XIV équestre. XIXème siècle

Important groupe en bronze ciselé et patiné figurant le roi à cheval. Il repose sur une gaine teintée noir à décor de couronnes de laurier. H. groupe : 111 - L : 86 - P : 36 cm Hors tout : 148 cm - Estimation : 30 000 - 40 000 €

Note : Dans le dernier quart du XVIIème siècle, suite au rétablissement de l'ordre en France et aux campagnes victorieuses contre certaines puissances européennes, l'image du Roi est renforcée. Une véritable politique de propagande artistique se met alors en place, avec notamment pour modèle la statue équestre de l'empereur Marc Aurèle à Rome. En l'espace de quelques années, la plupart des grandes villes du royaume doivent recevoir une représentation du roi triomphant à l'antique. Toutefois, seules les villes de Paris, Nantes, Montpellier, Lyon et Dijon virent aboutir ces projets.

La sculpture présentée est une réduction de la statue équestre de Louis XIV réalisée par François Girardon (1628-1715) et fondue par Balthazar Keller. L'original était de dimensions monumentales et pesait plus de trente tonnes. Elle fut placée sur la place Louis le Grand (actuelle Place Vendôme) le 13 août 1699, puis détruite au cours de la période révolutionnaire sur les ordres de Palloy. Mise à terre, elle fut brisée et envoyée à la fonte.

De nos jours, il ne subsiste qu'une partie du pied gauche du Roi Soleil (Musée du Louvre, département des sculptures). Du vivant même de Girardon plusieurs réductions en bronze furent réalisées ; l'une d'entre-elles apparaît dès 1709 dans une gravure de René Charpentier représentant la collection de sculptures de l'artiste intitulée Gravure de la galerie Girardon.

Aujourd'hui plusieurs versions du XVIIIème siècle sont connues ; mentionnons particulièrement celles conservées au Musée du Louvre, au château de Vaux-le- Vicomte, au Musée de l'Hermitage de Saint-Pétersbourg, à la Wallace Collection de Londres, au Metropolitan Museum of Art de New York ; enfin citons un exemplaire, portant la marque du C couronné, acquis par George IV à Paris en 1817 et faisant partie des collections royales anglaises.

Au XIXème siècle, la popularité du modèle perdura, plusieurs sculpteurs renommés tels que Beurdeley et Dasson en firent des réductions. Une statuette datant de cette période fut vendue lors de la dispersion des collections du marquis de Cholmondeley (Christie's, Londres, Works of Art from Houghton, le 8 décembre 1994, lot 21).

Vendredi 12 juin, 13 h, salle 5-6 - Drouot-Richelieu.  Maigret (Thierry de) SVV.