Entre les 5° et 3° siècles avant notre ère, époque dite "des Royaumes Combattants", les actuelles provinces du Hunan du Hubei, et partiellement de l'Anhui en Chine furent un territoire dominé plus ou moins largement au fil de leur expansion par les souverains Chu.
Relativement méconnue jusqu'à une époque récente, la culture de ce royaume nous a révélé ses riches particularismes grâce à l'étude scientifique de quelques unes de ses plus somptueuses sépultures.
La richesse de ce mobilier funéraire a permis de mieux cerner l'univers de cette culture très marquée par les traditions de type chamanique et les divinités et esprits divers dont il fallait alors se concilier en permanence les bonnes grâces.
Le grand apport des rites funéraires Chu pour la culture et l'art Chinois est sans nul doute la suppression des sacrifices des serviteurs humains devant accompagner leur maître dans leur sépulture, et l'invention de figurines en bois les représentant et devant les remplacer pour l'éternité.
Les deux paires de figures en bois de la collection de Kenzo présentées ici comptent donc parmi les premiers mingqi dont les amateurs d'art chinois connaissent généralement mieux les merveilleuses réalisations en terre cuite des époques Han et Tang. Au delà de leurs qualités esthétiques évidentes, ces sculptures aux lignes minimalistes peuvent être intégrées au corpus des formes essentielles et universelles de l'art s'étageant des cultures tribales aux productions plus sophistiquées et décoratives.
Conservés pendant plus de vingt siècles dans des fosses funéraires, les sculptures en bois du royaume de Chu ont du leur conservation au fait qu'elles sont demeurées en immersion dans l'eau qui les avait recouvertes. Nombre d'objets de cette culture découverts dans la première moitié du vingtième siècle se sont vus tomber en poussière ou éclater en plusieurs morceaux en se retrouvant à l'air et en séchant de ce fait trop rapidement.
Un procédé scientifique très complexe a permis de traiter ces quatre sculptures et d'assurer ainsi leur conservation pour espérons le, les siècles à venir.

2

Très important couple de figurines funéraires, mingqi, en bois. Chine, Royaume de Chu (époque dite des Royaumes Combattants), IVème- IIIème siècles avant notre ère.

Les corps droits, les visages traités dans le style minimaliste caractéristique de la période. Les faces arborent encore d'importantes traces de cinabre. Les deux figures sont recouvertes de pièces de soie brodées d'animaux mythiques. (petits accidents et manques visibles) H. : 53 et 51 cm. Estimation : 40 000 / 60 000 €

Provenance : Acquis de la Galerie Jacques Barrère (Paris) en 1998.
Reproduit au catalogue de l'exposition "Bois d'Immortalité" Galerie Barrère 1998, pages 56- 57
Les documents émis à l'époque par la Galerie Barrère seront remis à l'acquéreur.

4

Rare couple de figurines funéraires, mingqi, en bois. Chine, Royaume de Chu (époque dite des Royaumes Combattants), IVème- IIIème siècles avant notre ère.

Les visages sont traités dans le style minimaliste caractéristique de la période.
Une cavité pratiquée sur le haut des fronts a autrefois dû servir à fixer des chevelures postiches. Les deux figures sont recouvertes de pièces de soie brodées d'animaux mythiques.(petits accidents et manques visibles)
H. : 45 et 46,5 cm. Estimation : 30 000 / 40 000 €

Provenance : Acquis de la Galerie Jacques Barrère (Paris) en 1998.
Reproduit au catalogue de l'exposition ""Bois d'Immortalité"" Galerie Barrère 1998, pages 52 - 53
Les documents émis à l'époque par la Galerie Barrère seront remis à l'acquéreur.

Collection Kenzo. Paris, Drouot-Montaigne,  mardi 16 juin à 14 et à 20 h, mercredi 17 juin à 14 h. Aguttes SVV. Mme Daffos, MM. Estournel, Plaisance, Coissard