1

Farîd-Ud-Dîn Àttar : « Le Langage des Oiseaux (Mantiq ut `Tair) »

Manuscrit persan de la fin du XVe siècle. Volume in-12 ( 110 x 180 mm.)  avec 2 enluminures (f2 v° & f3 r°) et 239 ff. manuscrits en beau nastaliq très fin. Il n’y a pas de nom de copiste mais le manuscrit est daté "Rabi`II. A.H. 894", soit 1489.  Reliure  Ce célèbre récit initiatique entrecoupé de contes et d’anecdotes, demeure à jamais l’un des joyaux de la spiritualité musulmane. Estimation : 3 000/4 000 €

Samedi 13 juin – Salorges Enchères, Nantes


Farid-ud-Din Attar, "Le langage des oiseaux". Tous les oiseaux, connus et inconnus, se réunirent un jour pour constater qu'il leur manquait un roi.
Exhortés par la huppe - messagère d'amour dans le Coran -, ils décidèrent de partir à la recherche de l'oiseau-roi Simorg, symbole de Dieu dans la tradition mystique persane. Après un voyage plein de dangers, et après avoir parcouru les vallées du désir, de la connaissance, de l'amour, de l'unité, de l'extase. , les trente survivants connurent l'ultime révélation : le Simorg était leur propre essence, jusqu'alors enfouie au plus profond d'eux-mêmes.
Ce célèbre récit initiatique, entrecoupé de contes et d'anecdotes, demeure à jamais l'un des joyaux de la spiritualité musulmane. De son auteur, Attar, poète et mystique persan, auteur du Livre divin (Spiritualités vivantes), le grand Rûmî disait : "Il fut l'âme du soufisme, je ne fais que suivre sa trace"