09

Agence IRIN, ONU, 12 avril 2010. La dioxine présente dans les 75 millions de litres de défoliant orange déversés sur le Vietnam durant le conflit a tué 400 000 personnes et causé 500 000 malformations congénitales, selon les statistiques du gouvernement vietnamien. Ajourd’hui encore, « dans certaines zones, désignées comme points chauds, telles que Danang, les populations ne peuvent pas exploiter les terres à des fins agricoles, » en raison de la contamination des sols. Lire la suite http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3029