PF1019_51_lr_1

PF1019_51_lr_2

Pierre-Jacques Volaire dit le Chevalier Volaire (TOULON 1729 - 1802 NAPLES), L'éruption du Vésuve. photo Sotheby's

Huile sur toile, 27 x 39 cm ; 10 2/3 by 15 1/3 in. Estimation 40,000—60,000 EUR Prix réalisé 51,150 EUR

PF1019_53_lr_1

Pierre-Jacques Volaire dit le Chevalier Volaire  (TOULON 1729 - 1802 NAPLES), Vue d'un rivage méditérranéen animé de pêcheurs. photo Sotheby's

Huile sur toile, 68 x 74 cm ; 26 3/4 by 29 in. Estimation 35,000—45,000 EUR Prix réalisé 42,750 EUR

Sotheby's. Old Masters and 19th Century Paintings and Drawings. 22 Jun 10. Paris www.sothebys.com

Pierre-Jacques Volaire (parfois Jacques-Antoine Volaire dit aussi Le chevalier Volaire), né à Toulon en 1729 et mort en 1799 à Naples, est un peintre français de paysage.

Issu d'une grande famille de peintres de Toulon (son grand-père était peintre décorateur à l'arsenal, son père peintre officiel de la ville), le jeune Volaire devient en 1754 et jusqu'en 1762, le collaborateur de Claude Joseph Vernet pour la série des Ports de France. L'influence de Vernet marquera une partie de la production de Volaire, en particulier ses marines.

En 1762 Volaire s'établit à Rome, y devient membre de l'Académie de Saint-Luc et chevalier. Mais la concurrence sur le marché de l'art le détermine à s'installer à Naples en 1767, où il demeurera désormais. Très rapidement il se fait une spécialité des représentations du Vésuve en éruption. Le volcan est alors en pleine activité et Naples attire les voyageurs du Grand Tour (Anglais, Français, Allemands, Russes) qui constituent la clientèle de l'artiste. Volaire déclinera les éruptions du volcan à partir de différents points de vue et dans des formats différents. Le succès de ses tableaux encourage la concurrence (Hackert, Wütky, Wright of Derby, Antoniani) et donne naissance à la fin du XVIIIe siècle aux gouaches napolitaines (Fabris, Lusieri, Saverio Della Gatta).

Volaire a ainsi inventé un genre de paysage qui n'est déjà plus celui de Vernet, n'est pas non plus néo-classique, mais qui peut se qualifier de pittoresque par le drame et la couleur qui le caractérisent, préfigurant ainsi les paysages romantiques. Quant au sujet lui-même, l'éruption du volcan, il convenait parfaitement au goût de cette fin du XVIIIe siècle pour les catastrophes naturelles et les grands bouleversements du monde. (wikipedia)