g_PT10LeDeunff01

Laurent le Deunff, Crâne, 2003. Ongle, glue, pâte à modeler, 6 x 9 x 7 cm. Collection particulière. Courtesy Laurent le Deunff © Photo: Frédéric Deval

1 exposition, 2 lieux, 40 artistes, 80 propositions
Une collaboration inédite entre le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris/Arc et le Palais de Tokyo
Cette exposition prospective présente une nouvelle génération d'artistes sur la totalité des espaces d'exposition du Musée d'art moderne de la Ville de Paris/Arc et du Palais de Tokyo.

«Dynasty» réunit une quarantaine d'artistes sur près de 5 000 m2, marquant ainsi un engagement fort de ces deux institutions envers la création émergente et une nouvelle étape dans la collaboration entre les deux ailes du bâtiment. Selon une règle du jeu préétablie par Fabrice Hergott, Marc-Olivier Wahler et leurs équipes scientifiques, chaque artiste est invité à montrer deux oeuvres en résonance: l'une au Musée d'art moderne de la Ville de Paris/Arc, l'autre au Palais de Tokyo, soulignant ainsi la complémentarité des deux institutions et offrant aux artistes une occasion unique de développer plus largement le champ de leur univers créatif.

Stéréo, symétrie, dialectique: à travers la multiplicité des techniques et des approches stylistiques, le projet vise à révéler l'énergie qui habite ces artistes, mais aussi leurs interrogations, leurs ambiguïtés ou leurs paradoxes. «Dynasty» s'inscrit dans la continuité d'un travail de prospection mené dès 1977 par l'Arc au Musée d'art moderne de la Ville de Paris, notamment avec les Ateliers qui ont révélé de nombreux artistes, et par les Modules du Palais de Tokyo, consacrant deux expositions mensuelles à la jeune création depuis 2006.

Le projet se propose de prendre le pouls de la sensibilité artistique émergente en France, d'en marquer les points de rencontres et de divergences et de participer à son rayonnement sur la scène artistique internationale. Il témoigne de l'essor artistique à Paris et en région, des écoles et des centres d'art, des Frac et des lieux alternatifs.

Gabriel Abrantes, Benjamin Crotty, Farah Atassi, Laëtitia Badaut Haussmann, Gaëlle Boucand, Mohamed Bourouissa, Guillaume Bresson, Pierre-Laurent Cassière, Yuhsin U. Chang, Stéphanie Cherpin, Pauline Curnier Jardin, Mélanie Delattre-Vogt, Alain Della Negra, Kaori Kinoshita, Dewar et Gicquel, Bertrand Dezoteux, Rebecca Digne, Antoine Dorotte, Julien Dubuisson, Vincent Ganivet, Fabien Giraud, Raphaël Siboni, Camille Henrot, Louise Hervé, Chloé Maillet, Armand Jalut, Laurent Le Deunff, Benoît Maire, Vincent Mauger, Robin Meier, Ali Momeni, Théo Mercier, Nicolas Milhé, Benoît-Marie Moriceau, Jorge Pedro Nunez, Masahide Otani, Florian Pugnaire, David Raffini, Jean-Xavier Renaud, Raphaëlle Ricol, Bettina Samson, Alexandre Singh, Oscar Tuazon, Eli Hansen, Cyril Verde, Mathis Collins, Duncan Wylie, Chen Yang

11 juin-05 sept. 2010. Palais de Tokyo, 13, av. du Président Wilson, 75016 Paris 16e. T. 33 1 47 23 38 86 - F. 33 1 47 20 15 31 - contact@palaisdetokyo.com - http://www.palaisdetokyo.com

g_PT10Chang02

Yushin U. Chang, Poussière, 2008. Réalisé in situ pour le projet «Dynasty», 2010. Courtesy Galerie YR, Paris © Yushin U. Chang

g_PT10Digne05

Rebecca Digne, Matelas, 2008. Film 16 mm transféré sur DVD, noir et blanc, muet. Courtesy Rebecca Digne © ADAGP

g_PT10Meier04

Robin Meier et Ali Momeni, Truce: Strategies for Post-Apocalyptic Computation, 2009. Vue de l’installation à Minneapolis. Courtesy Robin Meier et Ali Momeni © Robin Meier et Ali Momeni

g_PT10Otani06

Masahide Otani, Je-fait, 2006. Contreplaqué. Dmensions variables. Vue de l’exposition «Masahide Otani» à la galerie Cortex Athletico, Bordeaux. Courtesy Galerie Cortex Athletico, Bordeaux © Masahide Otani

g_PT10Verde03

Cyril Verde en collaboration avec Mathis Collins, Études préparatoires au forage du puits artésien du Palais de Tokyo, 2010. Courtesy Cyril Verde et Mathis Collins © Cyril Verde et Mathis Collins

g_PDT10Dynasty02

Pierre-Laurent Cassière, Pulse, 2010. Installation. Courtesy Palais de Tokyo/Mamvp © Pierre-Laurent Cassière