01

(Corbeil-Essonnes, 1764 - Paris, 1844) Camoin, d'après un tableau de Renée Berthon (Tours, 1776 - Paris, 1859) , Portrait de Denon au milieu de sa collection Lithographie colorée, en contrepartie

Le musée Denon mène depuis quelques mois une réflexion globale sur la nature, la richesse et la cohérence de ses collections, qui permettra d’inscrire l’identité du musée Denon, non plus comme un musée des Beaux Arts et un musée d’Archéologie, mais dans une seule et même entité, un musée d’Arts et d’Histoire. En septembre 2010, une première concrétisation de ce projet avait vu le jour avec l’inauguration d’une salle archéologique consacrée à la civilisation gallo-romaine, Cabilonnum à la croisée des Gaules romaines. Elle est suivie aujourd’hui par l’ouverture d’une salle dédiée à Vivant Denon, premier directeur de l’actuel musée du Louvre et personnage ayant contribué à la diffusion de l’histoire des arts et à l’émergence de la science archéologique au début du XIXe siècle.

Une salle pour Vivant Denon

Jusqu’à maintenant les œuvres de Vivant Denon n’avaient été présentées dans le musée éponyme que sous la forme d’expositions temporaires qui proposaient un regard sur les différentes facettes du personnage. L’acquisition d’œuvres et les recherches menées permettent aujourd’hui de lui consacrer une salle permanente d’exposition. Une grande partie de ce fonds a été acquise avec l’aide de la société des Amis du musée Denon, de la DRAC de Bourgogne et du Fonds régional d’acquisition pour les musées de Bourgogne, sur les conseils du Comité scientifique du musée, présidé par Pierre Rosenberg, de l’Académie française, président-directeur honoraire du musée du Louvre. De nombreux donateurs ont également contribué par leur générosité au développement de cette collection. La cité de la Céramique de Sèvres et la bibliothèque municipale de Chalon consentent des dépôts qui confortent le fonds du musée.

Un talent polymorphe

Que ce soit dans les récits hagiographiques contemporains ou dans les plus récentes biographies romancées ou documentaires, Vivant Denon (Chalon-sur-Saône, 1747 – Paris, 1825) se présente sous de multiples visages : auteur libertin, divulgateur de l’art égyptien, premier directeur du musée du Louvre, et ministre des Arts sous l’Empire mais aussi diplomate, dessinateur, graveur… L’écrit et le graphisme se mêlent dans sa production artistique, au point de définir l’artiste Dominique-Vivant Denon comme un « amateur professionnel ». Nommé directeur du musée central des Arts en 1802, bientôt musée Napoléon et actuel musée du Louvre, Vivant Denon est aussi chargé d’autres institutions muséales et manufacturières. L’ensemble de la production artistique contemporaine est ainsi rassemblé sous son autorité. Responsable des commandes aux artistes, il organise la divulgation des images du pouvoir. Denon met alors en œuvre la politique artistique impériale en conjuguant création contemporaine, organisation du musée moderne et diffusion de l’art. D’emblée, l’idée de musée est indissociable de la reproduction des œuvres.

Descente en Italie

Le musée Denon propose, en même temps que l’ouverture de sa nouvelle salle consacrée à Vivant Denon, l’inauguration d’une nouvelle exposition temporaire sur les voyages en Italie. L’exposition temporaire Les itinéraires de Vivant Denon, Naples et Pompéi, présentée en novembre 2010, avait laissé Vivant Denon à Naples, de retour d’une expédition aventureuse mais culturelle dans le Sud de l’Italie à la fin du XVIIIe siècle. L’ouvrage publié, Voyage pittoresque ou description des Royaumes de Naples et de Sicile, entre 1781 et 1786 à partir des contributions de Denon et ses compagnons dessinateurs, confortait le mythe visuel de l’Italie. Cette nouvelle exposition interroge d’autres fonds (musée Niépce, Bibliothèque municipale de Lyon, collections privées, etc.) pour essayer d’extraire une forme de suite, qui nous rendraient plus présentes encore l’aventure denonienne et la singularité de l’Italie dans le récit de voyage aux XIXe et XXe siècles.

Exposition du 20 novembre 2010 au 21 février 2011. Musée Denon, 3 rue Boichot (entrée par la place de l’Hôtel de Ville) 71100 CHALON-SUR-SAÔNE

1a

Dominique-Vivant DENON (Chalon-sur-Saône, 1747 - Paris, 1825) Two attitudes of Emma Hart (Lady Hamilton) Etching