01

Époque Yongzheng (1723-1735). Vase de forme « tianqiuping » (sphère céleste) en porcelaine. photo Piasa - Paris

décorée en émaux polychromes de la famille rose de branches de pivoines fleuries de couleur rose, jaune et rouge et délicatement entourées de leur feuillage.
On distingue une fine branche de fleurs de pommier sauvage, le col est décoré d'une branche de bourgeons et magnolias fleuris et deux abeilles peintes en grisaille volant sur la panse.
Au revers de la base, la marque de Yongzheng en kaishu à six caractères en bleu sous couverte.
Hauteur : 51 cm - Estimation sur demande

Référence : Un vase de même forme avec un décor similaire est reproduit dans Beurdeley,La Céramique chinoise, 1974, col. pl. 91 et 92, p.237, ancienne collection C.T. Loo ; un autre de la collection Chin Wan Society fut exposé dans The Exquisite Chinese Artefacts au National Museum of History, Taipei, 1995, cat. no121 ; un troisième provenant de la collection R.H.R.

Palmer est illustré dans Jenyns, Later Chinese Porcelain, 1951, pl. XC, fig.2.

Un tianqiuping avec un décor similaire mais comportant une pivoine sur le col, provenant de la collection du Dr. Tamisuke Yokogawa, est conservé au Tokyo National Museum et illustré dans The World's Great Collections. Oriental Ceramics, vol.1, 1982, col.pl.80.

Un certificat de libre circulation sera remis à l'acquéreur.

Note: Les trois fleurs magnolia, pommier sauvage et pivoine sont par homophonie symbole « que votre foyer noble soit béni de richesse et d'honneur ».
Le premier caractère yu de magnolia et le deuxième caractère du pommier sauvage tang forment une homophonie pour « hall de jade » yutang, terme honorifique pour un foyer riche.
La forme invoque la forme du globe céleste, équivalent du ciel dont l'empereur est le fils.
Cette forme existe depuis le début du XVe siècle.
Le décor est orné de pivoines, la reine des fleurs en Chine.

Les pivoines sont également des symboles d'officiers de premier rang. Cette fleur est souvent associée à la royauté car elle a été cultivée dans les jardins des dynasties Sui et Tang, entre autres de l'empereur Yangdi (605-618).
Un des nombreux noms de la pivoine est « fleur de richesse et honneur » fuguihua, ce nom dérive de l'essai fameux « Ma passion du lotus » ai lian shuo par Zhou Dunyi, poète néo-confucianiste des Song, dans lequel il fait l'éloge des différentes fleurs.
La notion de richesse et d'honneur est encore aujourd'hui souvent utilisée.
« Honneur » est une allusion à un haut rang, une position officielle ou un statut social élevé
Des pivoines florissantes peuvent symboliser par homophonie « que vous ayez de la prospérité » ou « que les pivoines apportent de la prospérité ».

Piasa - Paris. Vente du Mardi 14 décembre 2010. Drouot Richelieu - Salle 16 - 9, rue Drouot - 75009 Paris. Experts  : Thierry Portier. Alice Buhlmann. Pour tout renseignement, veuillez contacter Marie-Amélie Pignal à la maison de ventes au 01 53 34 10 10.