01

Maître de Palanquinos (Actif dans le Leon vers 1500), La danse de Salomé. photo Thierry De Maigret.

Panneau, quatre planches, renforcé 123,5 x 73,5 cm - Estimation : 20 000 - 30 000 €. Résultat : 20 000 €

Notre tableau est le pendant de la Décollation de Saint Jean-Baptiste conservé en 1934 dans la collection Harding à Chicago (voir C. Rathfon Post, A History of spanish Paintng, vol. IX, part II, Cambridge, 1947, p. 797, reproduit fig. 332). Le Maître de Palanquinos est l'artiste majeur de l'Ecole Hispano-Flamande du Léon à la fin du XVème et au début du XVIème siècle, aux débuts de la Renaissance espagnole.

Les types physiques sont caractéristiques de l'artiste. Nous les retrouvons dans la Décollation de Saint Jean-Baptiste de Chicago ainsi que dans l'Assomption de la collection Lazaro à Madrid (voir op. cit., reproduit fig. 333). Les visages présentent des traits marqués et des cils très longs.

Thierry De Maigret. Mercredi 08 décembre à 13h15. HOTEL DROUOT. EMail : contact@thierrydemaigret.com - Tél. : 01 44 83 95 20

Maître de Palanquinos. Peintre espagnol (actif à León dans le dernier quart du XVe s. ). Sous ce nom, Gomez Moreno a groupé l'œuvre d'un artiste qui travailla à León dans l'entourage de F. Gallego. Des 6 panneaux provenant de Palanquinos et incorporés au grand retable peint par Nicolas Francés (cathédrale de León), 2 fragments de prédelle représentant 3 Apôtres montrent par la belle mise en page des personnages à mi-corps et la précision des figures l'importance que l'artiste, comme Gallego, attache à l'achèvement des figures de prédelle : le fond d'or orné de motifs mudéjars est un type de décor souvent utilisé par l'artiste. L'influence des scènes flamandes, celles de Bouts en particulier, est évidente dans 3 œuvres de la cathédrale de León : la Déposition de croix, Saint Cosme dans un paysage et Saint Damien à l'intérieur d'une église gothique ; mais la liberté de son interprétation et la grande dignité de ses figures permettent de placer le Maître de Palanquinos parmi les représentants les plus élégants de la peinture flamande en terre de León. Deux autres retables lui ont été également attribués : celui des Deux Saints Jean (Villalón de Campos) et celui de Santa Marina (Mayorga). www.larousse.fr