g_CO11Kenna01

Michael Kenna, Huangshan Mountains, Study 8, Anhui, China, 2008. Photographie noir et blanc. Courtesy Camera obscura © Michael Kenna

Michael Kenna construit une oeuvre remarquable autour du paysage: la rétrospective montrée à la Bibliothèque nationale en 2009 l'a bien montré et a contribué à la faire mieux connaître en France.

Son style très reconnaissable, la qualité formelle de ses cadrages et de ses épreuves, ont suscité des réactions allant de la fascination (il inspire de nombreux imitateurs) au reproche de formalisme et de froideur.

Pour qui connaît bien Kenna, ces jugements semblent s'arrêter superficiellement à la forme, et ne pas prendre en compte une oeuvre plus conséquente et plus profonde. Si l'on considère en effet la somme des travaux publiés depuis les années 80 dans de nombreuses monographies, on voit un véritable regard se construire dans l'inlassable quête d'un paysage imaginé.

Dans sa photographie, Kenna se rapproche du dessin: il propose une vision mentale, recomposition d'un monde, certes plus rêvé que décrit, mais qui existe par la confrontation aux éléments, à la nature. Kenna photographie avec une remarquable science de la lumière et du temps.

La lumière est évidemment un facteur décisif: dépendant de la qualité de l'atmosphère (nuages, brume, soleil, neige...), du moment de la prise de vues (aube, nuit, jour...), elle est aussi savamment travaillée au laboratoire. Le temps: nombre de ses photographies sont prises avec des poses longues, ce qui leur confère cet aspect si particulier de temps gelé, condensé.

En décembre 2007, Kenna a visité pour la première fois le site de Huangshan, en Chine, très connu pour ses montagnes de granit aux formes si étonnantes et picturales qu'elles ont inspiré nombre de peintres, de poètes et, plus récemment, de photographes.

Au cours de trois séjours, Kenna a réalisé un ensemble d'images qui viennent d'être publiées dans un beau volume par Nazraeli Press. Cette exposition présente un choix d'une vingtaine de ces études.

Michael Kenna signera son dernier livre, Huangshan (Nazraeli Press), le soir du vernissage (quantités limitées). Ce livre, à peine paru, est déjà épuisé chez l'éditeur, qui ne prévoit pas de seconde édition. Il demeurera un classique recherché parmi les monographies de Michael Kenna.

01 avril-07 mai 2011. Galerie Camera obscura. 268, bd Raspail 75014 Paris 14e. T. 33 1 45 45 67 08

g_CO11Kenna02

Michael Kenna, Huangshan Mountains, Study 8, Anhui, China, 2008. Photographie noir et blanc. Courtesy Camera obscura © Michael Kenna