02_Leonardo_da_vinci_five_character_studies_X6864_slideshow

01_leonardo_da_vinci_portrait_cecilia_gallerani_lady_ermine_r_x6803_slideshow

Suite de quatre fauteuils en cabriolet par Jean-Baptiste Boulard (vers 1725 - 29 mars 1789) Reçu Maître le 17 avril 1755. Ebéniste du Roi, Paris, époque Louis XV, vers 1760. Photo Marc-Arthur Kohn

Hêtre rechampi crème, tapisserie Estampillé J.B. BOULARD  H. 83 cm, L. 63 cm, P. 54 cm - Estimation : 40 000 - 60 000 €

Suite de quatre fauteuils en hêtre rechampi crème à dossier en cabriolet en écusson à double mouluration orné en leur sommet de fleurettes euillagées. Les accotoirs à manchette, légèrement évasés au niveau de l'enroulement, reposent sur des supports en « coup de fouet » moulurés de deux gorges. L'assise large présente une ceinture en accolade décorée en son centre d'une tige à deux fleurettes et feuillages. Le haut des pieds cambrés est orné d'un motif de palmettes plissées, caractéristique du style Louis XV d'après 1750. Ils sont recouverts d'une tapisserie au point noué à motifs de bouquets floraux.

Ce modèle s'inscrit dans la lignée des réalisations de Louis Delanois ou Jean-Baptiste Tilliard adeptes du style « à la grecque » où rocailles et formes chantournées disparaissent au profit de lignes redressées et épurées.

Excellent menuisier en sièges, Jean-Baptiste Boulard est surtout connu en qualité d'Ebéniste du Roi, attaché au service du Garde-Meuble de la Couronne, pour lequel il travailla à partir de 1777. Sa production, tant pour le privé que pour la Couronne, est considérable. Il a laissé des fauteuils et des chaises galbés de tous modèles, avec en signe particulier à retenir la palmette plissée que l'on retrouve assez souvent au sommet des pieds. La sculpture est peu abondante. Les moulures sont nerveuses, bien accusées, avec parfois des consoles d'accotoir en « coup de fouet » fort bien traitées.

Marc-Arthur Kohn. Mercredi 16 novembre à 14h00. DROUOT-RICHELIEU SALLE 1. EMail : auction@kohn.fr - Tél. : +33 1 44 18 73 00