carac_image1_1

Vue intérieure du Musée de la Chasse et de la Nature, Paris - © photo Daniel Hennemand - 2008 - Licence CC BY 2.0

PARIS – Une corne de rhinocéros blanc a été volée au musée parisien de la Chasse et de la Nature. Il s’agit du quatrième vol de ce type enregistré par la direction des Musées de France en 2011.

Le 6 décembre 2011, vers 13h45, dans le quartier du Marais, au centre de Paris, deux malfaiteurs se sont introduits dans le Musée de la Chasse et de la Nature. Après avoir neutralisé les agents de surveillance à l’aide d’un gaz paralysant, les deux individus ont arraché la corne d’un trophée de rhinocéros blanc exposé au premier étage et s’en sont emparés, tandis qu’un troisième homme les attendait à l’extérieur. Selon la direction du musée, le trophée avait été capturé en Afrique du Sud dans les années 1980.

« Ce vol est un nouvel exemple d’une délinquance qui explose en Europe pour alimenter le marché d’Asie où la corne de rhinocéros, à laquelle on prête des vertus médicinales, peut se vendre plusieurs dizaines de milliers d’euros », conclut l’AFP. En France, en 2011, des vols similaires ont été perpétrés au Museum de Rouen, au Museum d’histoire naturelle de Blois et au Musée africain de l’île d’Aix. D’après la direction des Musées de France, le Museum de Bourges aurait également été victime d’une tentative de vol finalement échouée.

D’autres pays européens sont touchés par ces vols de corne de rhinocéros, lesquels se sont multipliés ces derniers mois. Deux têtes de rhinocéros ont été volées au Museum de sciences naturelles de Bruxelles en Belgique. Tandis que deux vols ont eu lieu en Autriche, à Vienne, l’un chez un taxidermiste, l’autre dans une maison de ventes. A Lisbonne, la police portugaise avait, quant à elle, arrêté deux Australiens ayant dissimulé six cornes de rhinocéros dans leurs bagages. (www.artclair.com)