exceptionnel_coffre_en_marqueterie_boulle_132499960086495

 exceptionnel_coffre_en_marqueterie_boulle_132499960106087

exceptionnel_coffre_en_marqueterie_boulle_1324999601281438

exceptionnel_coffre_en_marqueterie_boulle_1324999601491160

Exceptionnel coffre en marqueterie Boulle d'écaille de tortue rouge, cuivre, étain, encadrements d'or, pierres dures et incrustations de nacre. Epoque Louis XIV. Photo Europ Auction - Paris

Le décor de rinceaux et de feuillage se retrouve sur toutes les faces du coffre. La partie supérieure s'ouvre sur un ensemble de petits tiroirs, certains secrets, en palissandre massif. L'intérieur est garni d'une soie rouge ornée en son centre d'un monogramme SG à dater du milieu du XVII° siècle Le monogramme SG correspond au chancelier Seguier, Garde des Sceaux puis chancelier de Louis XIII et Louis XIV. H 22,5, L 63,5, P 53 cm. Estimation : 300 000 / 350 000 €

Depuis la fin du XVI° siècle, les italiens incrustaient dans leurs meubles des pièces de rapport en cuivre, en étain, en ivoire, en nacre et en écaille, pour former de légers et capricieux ornements dont ils avaient emprunté l'idée aux artisans mauresques et aux décorateurs antiques. La marqueterie d'étain puis d'écaille et de cuivre apparait en France vers le milieu du XVII° siècle. La reine Marie de Médicis, puis Mazarin encouragèrent ces sortes de travaux en France. Elle est surtout exploitée et portée à sa perfection au début du XVIII° siècle par le célèbre André-Charles Boulle (1642-1732). S'il n'est pas l'inventeur de ce genre de marqueterie qui porte son nom, son mérite fut de la porter à son apogée et d'en tirer de merveilleuses ressources.

Europ Auction - Paris. Mercredi 18 janvier 2012. Drouot Richelieu - Salles 5 & 6. Tel. +33 (0) 1 42 46 43 94