carac_image1_1

Cyprien Gaillard, Dunepark, 2009 - © photo H.D. Ploeger - 2010 - Licence CC BY 3.0

BERLIN (ALLEMAGNE)  – L’artiste français Cyprien Gaillard a été décoré dimanche du prix du public de la Nationalgalerie. Il avait déjà reçu le prix du jury de l’institution en septembre. 

Il y a quatre mois, Cyprien Gaillard recevait le « prix de la Nationalgalerie pour les jeunes artistes » à l’Hamburger Bahnhof de Berlin. Après le jury, c’est cette fois-ci le public qui l’a distingué dimanche dernier en lui offrant une seconde récompense. Il l’a emporté une nouvelle fois sur l’Allemande Kitty Kraus, la Suédoise Klara Liden et le Géorgien Andro Wekua, également en compétition. 
Le prix du public de la Nationalgalerie pour les jeunes artistes est organisé tous les deux ans par la société des amis du musée. Il est patronné par la société BMW en partenariat avec le magazine Art. Il a été conçu pour offrir l’occasion aux visiteurs d’exprimer leur avis, de remettre en cause le choix du jury, ce « petit cercle où les luttes de pouvoir jouent parfois un rôle », explique Joachim Jäger, le directeur du musée. Cyprien Gaillard a néanmoins fait l’unanimité. 
Né en 1980 et très populaire en Allemagne, Cyprien Gaillard était le lauréat 2012 du Prix Marcel Duchamp pour sa vidéo Dunepark. Il est la 45e personnalité la plus influente dans le monde de l’art en France selon le classement 2011 du magazine L’œil.  www.artclair.com

Biographie de Cyprien Gaillard

Né(e) à Paris en 1980. Nationalité : française

1980 : Naissance à Paris.
2005 : Etudie à l’ECAL (Ecole d’art de Lausanne).
2006 : Il obtient une aide individuelle à la création de la DRAC Ile de France
2006-2009 : Il parcourt le monde, fasciné par les ruines, et réalise des polaroïds pour son œuvre Geographical analogies.
2007 : Lauréat du Prix Audi Talent
2010 : Lauréat du Prix Marcel Duchamp, pour sa vidéo Dunepark.
2011 : 45e personnalité la plus influente dans le monde de l’art en France selon L’œil (mars).
2011 : Lauréat du Prix de la Nationalgalerie pour les jeunes artistes à Berlin, pour sa vidéo Artefacts