sancy

Le Beau Sancy (est. $2‐4 millions). Photo Sotheby's

Les 14 et 15 mai 2012, Sotheby’s Genève présentera plus de 700 lots dans le cadre de sa vente de haute joaillerie et de bijoux de provenance aristocratique. Ces deux journées seront marquées par la mise en vente le 15 mai du Beau Sancy, l’un des diamants historiques les plus importants jamais mis aux enchères.

Selon David Bennett, Président du Département de Haute Joaillerie de Sotheby’s en Europe et au Moyen‐Orient et Co‐Président de Sotheby’s Suisse, « notre vente de mai comprendra de fascinants bijoux de provenance aristocratique menés par le Beau Sancy, d’importantes collections privées dont celle de Suzanne Belperron ainsi que des pierres précieuses et des bijoux d’époque exceptionnels – une sélection qui ne manquera pas de séduire les amateurs de haute joaillerie ».

Le Beau Sancy
Témoin privilégié de plus de quatre siècles d’histoire européenne, Le Beau Sancy sera le lot phare de cette vente. Ayant appartenu à la Couronne de France, avant d’être transmis à la Maison d’Orange ainsi qu’aux familles royales d’Angleterre et de Prusse, le célèbre diamant a orné la couronne de Marie de Médicis lors de son sacre à la tête du Royaume de France aux côtés d’Henri IV en 1610 (est. CHF 1.850.000‐3.650.000/ $2‐4 millions, illustré p.1). Pesant 34,98 carats, ce diamant taille poire double rose fut très certainement découvert dans la région de Golconde en Inde, région dont étaient issus tous les diamants avant la découverte des mines du Brésil dans les années 1720.

marie_de_m_dicis

Marie de Médicis en costume de sacre, Frans II Pourbus Le Jeune, 1610 © RMN‐GP (Musée du Louvre) / Thierry Le Mage

Bijoux de provenance aristocratique
S’inscrivant dans une longue tradition de ventes de bijoux de provenance aristocratique, la sixième vacation annuelle de « bijoux nobles » de Sotheby’s Genève comprendra des joyaux de grande importance historique, ayant appartenu à d’illustres familles européennes.

Suite à l’enchère record réalisée pour une tiare en mai dernier, Sotheby’s Genève présentera la Tiare Murat, un impressionnant diadème en perles et diamants créé en 1920 par Joseph Chaumet pour le mariage du Prince Alexandre Murat (1889‐1926) avec Yvonne Gillois (1894‐1961) (est. CHF 1.375.000‐2.285.000/ $1.500.000‐2.500.000, illustrée ci-dessous).

Tiare_Murat

La Tiare MuratPhoto Sotheby's

Les liens de parenté du Prince Alexandre avec Joachim Murat (1767‐1815), époux de Caroline Bonaparte lui valurent d’être associé à l’une des périodes les plus glorieuses de l’histoire de France. Fils d’un aubergiste gascon, Joachim Murat contribua aux victoires napoléoniennes de Iéna, Eylau et Austerlitz et régna, de 1808 à 1814, sur les Royaumes de Naples et de Sicile.

La tiare est ornée au centre d’une des plus grosses perles naturelles connues à ce jour. Pesant 303,37 grains, cette perle a été décrite par le laboratoire SSEF comme « extraordinaire du point de vue de sa taille » et comme « l’une des perles les plus importantes jamais certifiées par le SSEF ». « Les perles naturelles de cette taille, de cette qualité et avec une telle provenance historique sont extrêmement rares, ce qui fait de cette tiare, sertie de trois grandes perles, un trésor exceptionnel ». 

Le_Prince_Joachim_Murat__1767_1815_

Le Prince Joachim Murat (1767‐1815). 

Outre le Beau Sancy, la vente comprendra plusieurs bijoux de provenance royale, parmi lesquels un collier avec un diamant blanc taille poire, de couleur D et détachable, pesant 41,40 carats et appartenant à un membre d’une famille royale (est. CHF 2.750.000‐4.550.000 / $3.000.000‐5.000.000, illustré ci-dessous).

collier_avec_un_diamant_blanc

Collier appartenant à un membre d’une famille royalePhoto Sotheby's

Provenant également d’une famille royale, un magnifique collier en émeraudes et diamants dessiné par Bulgari vers 1970 est estimé entre CHF 1.400.000 et 2.800.000 ($1.500.000‐3.000.000, illustré ci-dessous).

bulgari

Collier en émeraudes et diamant. Bulgari, 1970Photo Sotheby's

Une autre pièce importante de cette section est une bague en diamants ornée d’un saphir à pans coupés datant des années 1930 et ayant appartenu à la Reine Victoria Eugénie d'Espagne (1887‐1969). Estimée entre CHF 23.000 et 33.000 ($25.000‐35.000), cette bague est demeurée dans la famille royale espagnole jusqu’à ce jour.

Autre pièce d’importance historique, une broche en diamants, ornée d’un diamant jaune « fancy deep yellow » de 7,33 carats provient de la Collection du Prince Filippo Corsini, descendant de l’illustre famille Florentine dont l’histoire remonte au XIIème siècle et dont plusieurs membres ont été papes (est. CHF 280.000‐480.000/ $300.000‐500.000, illustrée ci‐dessous).

broche_en_diamants

Broche en diamants Corsini. Photo Sotheby's

Le diamant au centre de cette broche fut offert à la famille Corsini dans les années 1770 par Charles Edward Stuart (1720‐1788), très certainement en remerciement du soutien qu’il trouva auprès des Corsinis durant ses années d’exil. Plus connu sous le nom de « Bonnie Prince Charlie », Charles Edward Stuart était le second prétendant jacobite aux trônes de Grande Bretagne et d’Irlande. Son projet de réinstaurer les Stuarts à la tête de la monarchie britannique échoua définitivement en 1745 à la Bataille de Culloden et précipita son exil en France et en Italie. Il est possible que le Prince Charles ait hérité ce diamant de sa mère, Marie‐Clementina Sobieski, petite‐fille du roi de Pologne Jean III.

Charles_Edward_Stuart

Charles Edward Stuart « Bonnie Prince Charlie » (1720‐1788)

Treize pièces issues de l’héritage du Prince Kinsky seront par ailleurs présentées, éclairant ainsi l’histoire de l’une des dynasties les plus illustres et les plus anciennes de la Bohème. Remontant au XIIIème siècle, la Maison Kinsky fut l’une des familles les plus puissantes et les plus influentes de la région au XVIIIème et au XIXème siècles. Ses membres servirent aux plus hautes fonctions diplomatiques et militaires de la monarchie des Habsbourg puis de l’Empire austro‐hongrois. Un important collier en perles naturelles et diamants datant d’environ 1880 témoigne du faste et de la
splendeur de la cour impériale à l’époque (est. CHF 275.000‐460.000 / $300.000‐500.000, illustré ci-dessous).

collier_en_perles_naturelles

Collier en perles naturelles et diamants KinskyPhoto Sotheby's

Autre dynastie européenne illustre, la famille princière de Thurn und Taxis sera représentée par un ensemble de bijoux issus de la collection de l’un de ses membres. Une très belle demi‐parure en émeraudes et diamants, composée d’un collier et d’une paire de boucles d’oreilles a été acquise en 1890 par Albert, le 8ème Prince de Thurn und Taxis, très certainement pour l’archiduchesse autrichienne Margarete qu’il épousa le 15 juillet de la même année (est. CHF200.000 – 300.000/ $220.000‐330.000, illustrée ci-dessous).

demi_parure_en

Demi‐parure en émeraudes et diamants Thurn und TaxisPhoto Sotheby's

Ce groupe est également mené par un séduisant bandeau en saphirs et diamants datant du début des années 1930 et offert au Prince Raphael de Thurn und Taxis et à la Princesse Margarete, à l’occasion de leur mariage à Regensburg en 1932. Ce joyau est accompagné d’une boîte peinte à la main par la mère du Prince Raphael, la Princesse Margarethe de Thurn und Taxis (est. CHF 75.000‐130.000/ $80.000‐140.000, illustré ci-dessous).

bandeau

Bandeau en saphirs et diamants Thurn und TaxisPhoto Sotheby's

Dans un style caractéristique du début du XXème siècle, une broche/pendant en saphirs et diamants d’une grande finesse et datant d’environ 1910 a appartenu à la Comtesse italienne Adriana Guillichini della Gherardesca (est. CHF 185.000‐ 370.000/ $200.000‐ 400.000, illustrée ci‐dessous).

Adriana_Guillichini

Broche/pendant en saphirs et diamants Guillichini della GherardescaPhoto Sotheby's

Bijoux de la Collection Personnelle de Suzanne Belperron

Le 14 mai 2012, Sotheby’s Genève présentera la collection personnelle de l’un des plus grands joailliers du XXème siècle: Suzanne Belperron (1900‐1983).

Comprenant 60 lots, cette vente‐événement constitue la plus importante collection de bijoux dessinés par Suzanne Belperron demeurant en mains privées. Aux côtés des modèles les plus célèbres de la créatrice figurent des p ièces très personnelles, éclairant de manière inédite le style unique, le génie créatif et la vie de cette pionnière de la joaillerie moderne.

Haute Joaillerie

La section de haute joaillerie est menée par une riche sélection de diamants blancs de couleur D, la couleur la plus parfaite pour un diamant blanc.

Au sein de ce groupe figure une bague exceptionnelle signée Harry Winston et ornée d’un diamant de 36,43 carats et de pureté interne parfaite (« internally flawless »). Ce diamant est par ailleurs de Type IIa, une catégorie rare et extrêmement recherchée représentant moins de 2% des diamants répertoriés dans le monde. Les pierres appartenant à ce groupe sont composées de cristaux de diamants les plus chimiquement purs et possèdent souvent une extraordinaire transparence optique (est. CHF 3.200.000‐5.000.000/ $3.550.000‐5.500.000, illustré ci-dessous).

Harry_Winston

Diamant de 36,43 carats. Harry WinstonPhoto Sotheby's

Parmi les autres diamants blancs de couleur D figureront notamment un diamant de 21,88 carats de pureté interne parfaite (« internally flawless »), monté en bague par Van Cleef & Arpels (est. CHF 1.600.000‐ 2.600.000/ $1.750.000‐2.850.000, illustré ci-dessous) et un diamant de 22,10 carats « Potentially Flawless » également monté en bague (est. CHF 1.465.000‐2.380.000/ $1.600.000‐2.600.000).

Van_Cleef___Arpels

Diamant de 21,88 carats. Van Cleef & ArpelsPhoto Sotheby's

Les diamants de couleurs seront dominés par un diamant rose « fancy vivid purplish » ovale de 4.25 carats, monté en bague entre deux perles naturelles et des diamants taille brillant (est. CHF 2.200.000‐3.000.000/ $2.400.000‐3.200.000, illustré ci-dessous).

diamant_rose___fancy_vivid_purplish__

Bague diamant rose entre deux perles naturellesPhoto Sotheby's

De magnifiques bijoux issus d’une collection privée

Une session entière de la vente de mai sera dédiée à une collection privée. Comprenant plus de 80 pièces, cette collection exceptionnelle a été assemblée par deux générations d’une même famille, de la moitié des années 1960 à aujourd’hui.

saphirs_du_Cachemi

Boucles d’oreilles saphirs du Cachemire et diamants. Photo Sotheby's

Témoignage de la passion pour les pierres précieuses qui anima la famille pendant 50 ans, la collection compte, entre autres, une paire de boucles d’oreilles ornées d’impressionnants saphirs du Cachemire (est. CHF 825.000‐1.370.000/ $900.000‐1.500.000, illustrée ci-dessus), une bague sertie d’un saphir birman en cabochon de 58,56 carats (est. CHF 730.000‐1.275.000/ $800.000‐1.400.000) ainsi qu’une émeraude colombienne de 13,35 carats montée en broche (est. CHF 185.000‐275.000/ $200.000‐300.000, illustrée ci-dessous).

colombie

Broche émeraude colombienne et diamantsPhoto Sotheby's

Cette collection est en outre composée de nombreux bijoux signés par les plus grands joailliers du XXème siècle, dont Cartier, Harry Winston, Van Cleef & Arpels et Bulgari. La prestigieuse marque italienne est plus nettement représentée, notamment par des créations emblématiques de sa production des années 1970 à 2000, à l’instar d’une magnifique demi‐parure en pierres précieuses et diamants (est. CHF 140.000‐230.000/$150.000‐250.000, illustrée ci‐dessous).

Bulgari

Demi‐parure en pierres précieuses et diamants. BulgariPhoto Sotheby's

Sotheby’s Genève, Hôtel Beau‐Rivage. 13 Quai du Mont‐Blanc, 1205 Genève. 14 & 15 mai 2012

Bijoux de la Collection personnelle de Suzanne Belperron
Lundi 14 mai à 10 heures (lots 1 à 60)

Haute Joaillerie & Bijoux de provenance aristocratique
Lundi 14 mai
11 heures: Session 1 (lots 61‐186)
14 heures: Session 2 (lots 187‐337)
17 heures: Session 3 (lots 338‐479)
Mardi 15 mai
17heures: Bijoux Nobles (lots 480‐595)
19 heures: Superbes bijoux issus d’une collection privée (lots 596‐674)
Haute joaillerie (lots 675‐734)

EXPOSITION PUBLIQUE: Hôtel Beau‐Rivage, Genève
11‐13 mai, 10‐18 heures
Lundi 14 mai, 10‐19 heures (sélection de lots)
Mardi 15 mai, 10‐17 heures (sélection de lots)