vincent_plassard_le_martyre_de_saint_jean_evangeliste_1339687858452150

Vincent Plassard (Né à Chalon sur Saône, actif entre 1639 et 1655), Le martyre de Saint Jean l'EvangélistePhoto  Cornette de Saint Cyr

Toile; 184 x 209 cm. Signé et daté en bas à gauche Plassard Cabil… / inv. 16… Accidents. Sans cadre. Lot 13. Estimation : 40 000 / 60 000 €

Après la mort de la Vierge, Saint Jean prêcha l'Evangile en Judée et en Asie mineure. L'empereur Domitien le fit venir à Rome et comme il se refusait à sacrifier aux dieux, il lui fit raser le crâne en signe d'infamie et le condamna à être plongé dans une chaudière d'huile bouillante devant une porte de la ville appelée Porte Latine. Mais Saint Jean, loin d'être ébouillanté, sortit du bain indemne et comme rajeuni.
Cet épisode de la vie de Saint Jean est relaté par Tertullien. Saint Jean est représenté jeune et imberbe, dans une chaudière sous laquelle les bourreaux entretiennent la flambée et l'empereur Domitien assiste à gauche au supplice.

Notre tableau peut être rapproché du même sujet peint par Daniel Hallé et conservé au musée des Beaux-Arts de Clermont Ferrand (voir N. Willk Brocard, Une dynastie Les Hallé, Paris, 1995, n° D4, reproduit en couleur p. 47).

Seule une dizaine d'oeuvres sont connues de Vincent Plassard. Originaire de Chalon sur Saône, tel que l'atteste la signature (il mentionne sur ses œuvres soit Cabillonensis soit Cabilo), on connait notamment de lui Les miraculés de Chalon conservé à la Cathédrale de Bordeaux et La présentation de l'Enfant Jésus au Temple, premier tableau daté de 1639, conservée à la cathédrale de Chalon.

Son style particulier est reconnaissable à travers les visages ovales au nez long et droit et aux grands fronts de ses personnages.
Notre artiste peut être considéré comme un Laurent de La Hyre ou un Isaac Moillon bourguignon.

Cornette de Saint Cyr - Paris. Mercredi 27 juin 2012. Drouot Richelieu - Salle 10. Tel. + 33 (0)1 48 00 20 10