54958057923772037_PQgwqhmp_c

54958057923772039_uv7MtTH7_c

Statue de Bouddha Maravijaya. Laos, période Lan Xang (1353-1707), règne du roi Suriya Vongsa I (1637-1694), seconde moitié du XVIIe sièclePhoto Kohn

Bronze à patine brun. H. 67,5 cm, L. 49,5 cm, P. 30 cm - Estimation : 40 000 / 60 000 €


Le Bouddha, appelé «l'Illuminé» est représenté assis en Paryankasana, les jambes croisées symbole de la Sérénité et les mains dans le geste du bumisparsamudra, main gauche sur la jambe gauche et main droite qui touche le sol.

C'est une représentation de l'acte que Bouddha a accompli sous l'arbre de l'Illumination Bhodi pour appeler la Terre comme témoin du fait qu'il n'avait pas peur d'affronter et de vaincre Mara, le Dieu Tentateur, symbole de l'attachement aux choses du monde.

Il signifie par là-même sa libération du cycle infini des réincarnations au moment de la réception de l'Illumination.

Le style est caractéristique de l'art religieux du Bouddhisme Teravadin de l'Asie du Sud-Est et s'intègre parfaitement à l'iconographie de la dernière partie du règne des Lan Xang (1353-1707), au Laos.

Cette période est considérée comme l'âge d'or de la sculpture bouddhiste laotienne.

La patine, de très belle qualité, est utilisée à cette période sur des bronzes à teneur d'or et d'argent.
Une oeuvre similaire est conservée au Musée de Vat Ho Phra Keo à Ventiane.

Références biliographiques: Madeleine Giteau, Art et Archéologie du Laos, éd. Picard, Paris, 2001. Somkiart, Lopetcharat, Lao Buddha, the Image and its history, éd. Amarin Printing & Publishing Company Ltd, Bangkok, 2000

Kohn. Samedi 15 septembre 2012. Hôtel Le Bristol, Salon Castellane - 112, rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris. http://www.kohn.fr