54958057923773998_eObiCC21_c

Commode. France, vers 1700Photo Kohn

Bâti de sapin et chêne, placage d'amarante, filets d'ébène et de laiton, bronzes dorés. H. 85,5 cm, L. 120,5 cm, P. 67 cm - Estimation : 90 000 / 110 000 €

Cette commode de forme rectangulaire en placage de bois précieux est un très bel exemple de l'évolution du style du Grand Siècle, marquant une transition entre le mobilier très architectural du règne de Louis XIV et un style plus aérien annonçant celui de la Régence.

Elle ouvre en façade à cinq tiroirs sur quatre rangs à traverses de soutien apparentes.
Chacun d'entre eux s'agrémente d'entrées de serrure et de poignées de tirage en bronze ciselé et doré tels mascarons, fleurettes ou feuilles d'acanthe délimités dans un cartouche.

Ils sont encadrés de baguettes à motifs feuillagés.

Les montants arrondis sont à quatre cannelures simulées, sommés d'une chute d'angle.

Le plateau est agrémenté d'un décor d'entrelacs complexes réalisés en marqueterie de différentes essences encadrés par un filet de laiton gravé de rinceaux.

Ces courbes et contre-courbes se retrouvent sur les panneaux latéraux.
Une lingotière en bronze doré à décor de pommes de pin cerne l'ensemble.

Elle repose sur deux pieds antérieurs arrondis et deux pieds postérieurs rectilignes.
Un cul-de-lampe rythme la partie basse du tiroir inférieur.
Apparue sous le règne de Louis XIV vers 1690, la commode est une des évolutions majeures de l'ébénisterie et deviendra le meuble par excellence de tous les grands intérieurs du XVIIIe siècle. Dérivé du bureau mais aussi du coffre de la Renaissance, ce nouveau meuble est ainsi décrit par la Palatine : « Une commode est une grande table avec des grands tiroirs (…) avec de beaux ornements ».

Les montants arrondis ainsi que la traverse inférieure découpée en accolade dénoncent une production des premières années du XVIIIe siècle, annonçant par là même les nouveautés de la Régence.

L'emploi de bois d'essence exotique savamment utilisés dans une marqueterie d'une grande souplesse est également un marqueur de cette phase de transition d'avec le règne de Louis XIV.
C'est Etienne Doirat (vers 1675-1732) notamment qui fit le prolongement de ce type de commode durant le premier quart du XVIIIe siècle en donnant à ses réalisations une forme légèrement chantournée pour contrebalancer la monumentalité et la rigueur du Grand Siècle.

Kohn. Samedi 15 septembre 2012. Hôtel Le Bristol, Salon Castellane - 112, rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris. http://www.kohn.fr