54958057923830555_Eu9K7tcV_c

Paire de sellettes en marqueterie « Boulle » par Etienne Levasseur (1721-1798), reçu Maître en 1767. Paris, vers 1770-1780. Photo Kohn 

Bâti de chêne, ébène, bois noirci, étain, laiton, écaille et bronzes dorés. Estampillé LEVASSEUR. H. 126 cm, diam. 40 cm. Estimation : 150 000 / 200 000 €

PROVENANCE: Vente Biennale de Paris, 1986-1988, Galerie Maurice Ségoura

Cette ravissante paire de sellettes en marqueterie « Boulle » est, au regard de la qualité du travail d'ornementation, l'oeuvre de l'ébéniste Etienne Levasseur, qui fut le meilleur représentant de cette technique sous le règne de Louis XVI.

Le plateau circulaire est agrémenté de rinceaux, de feuilles d'acanthe et de coquilles d'une grande souplesse dans lequel Levasseur sut faire coexister avec harmonie les couleurs de l'étain, du cuivre et de l'écaille.

Il est ceint d'un épais tore de lauriers ponctué de fleurettes en bronzes dorés.
Le fût de forme balustre soutient le plateau par une corole.

Il reçoit également un décor marqueté de métal sur fond d'écaille composé de rinceau dans des cartouches. Des masques au visage souriant, de grandes palmes ajourées et trois pattes de boucs en bronze doré confèrent à cette partie du meuble toute sa richesse et son élégance.
Le piètement tripode se termine par de magnifiques volutes soulignées de bronze doré. Véritable prouesse technique, des frises de sequins et de feuillages en étain et écaille accentue les courbes ainsi formées. De nouveau, on retrouve ces visages humains dans des cartouches d'une très grande qualité de ciselure.
Cette paire de sellettes incarne parfaitement l'oeuvre de Levasseur, présent dans les plus prestigieuses institutions muséales.

Il demeure, avec Montigny, le plus grand représentant du mobilier inspiré par le style Louis XIV que certains grands amateurs souhaitaient retrouver quelques décennies plus tard dans leurs intérieurs.

Sa parfaite maîtrise de la marqueterie « Boulle » provient de son probable apprentissage au sein de l'atelier d'un des fils du grand maître dans les années 1740.

Il s'était fait également une spécialité de la restauration de ces meubles du XVIIe siècle, ce qui lui permit d'en déceler tous les secrets et toutes les possibilités décoratives offertes par l'emploi de ces différents matériaux.

Il travailla presque exclusivement pour les marchand-merciers et notamment Julliot qui était le principal fournisseur de ce type de meuble. Comme en témoigne cette paire de sellettes, Levasseur ne se contenta pas de copier servilement les grandes créations de Louis XIV. Son génie montre en fait qu'il utilisa cette technique ancienne pour les réinterpréter et les adapter à un mobilier nouveau et produire des oeuvres tout à fait originales.

Kohn. Samedi 15 septembre 2012. Hôtel Le Bristol, Salon Castellane - 112, rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris www.kohn.com