maillol_1

Antonio Canal dit Canaletto, L'escalier des Géants du Palazzo Ducale, 1755-1756. Huile sur toile, 174 x 136 cm. Grande Bretagne/ Alnwick, © Collection of the Duke of Northumberland

Sous le haut patronage de la ville de Venise, le musée Maillol consacre pour la première fois une exposition exclusivement à l’oeuvre vénitienne de Canaletto.

L’exposition «Canaletto à Venise» réunira plus de cinquante peintures, sélectionnées avec grande rigueur, provenant des plus importants musées et collections particulières incontournables. Certains chefs d'oeuvres, issus de collections privées n’ont plus été présentés au public depuis les années 1930. Une grande partie des oeuvres de l’exposition viennent en France pour la première fois. Un accord de collaboration a été conclu avec La Fondazione Musei Civici di Venezia qui prépare, parallèlement au musée Correr de Venise, la rétrospective de Guardi, en commémoration du trois centième anniversaire de sa naissance. Au long de l’itinéraire de ces lieux vénitiens, chaque tableau à la topographie recomposée, donne cette sensation de réalité qui ouvre notre imaginaire.

Venise doit sa célébrité artistique autant aux grands maîtres du XVe siècle qu’aux peintres qui au XVIIIe siècle ont magnifié son urbanité. La ville est devenue son image et Canaletto la regarde en compositeur. Il transcrit l’imaginaire de la ville dans chaque vue qu’il produit comme une topographie de rêve, nourri à chaque instant de ces détails qui donnent le sentiment de vérité, nichés dans les monuments, les îles, les places, les canaux.

Dans la partie consacrée aux dessins sera exposé le célèbre Carnet de Canaletto (1731 environ) un des trésors de la ville de Venise, conservé au Gabinetto dei Disegni e Stampe delle Gallerie dell’Accademia, qui quittera exceptionnellement Venise le temps de l’exposition. Les visiteurs pourront l'admirer ouvert, mais aussi le feuilleter virtuellement. Ce cahier est une base et un instrument fondamental pour comprendre la technique de travail de Canaletto.

Canaletto (1697-1768) est le plus célèbre des vedutisti vénitiens du XVIIIe siècle. Au cours des siècles, Antonio Canal n’a jamais connu de revers de fortune. Ses oeuvres ont toujours été avidement recherchées par les collectionneurs. Les vedute ou vues urbaines de Canaletto, formulent des fragments recomposés. Chaque lieu représenté, dans la description précise de son identité, évoque la ville toute entière. La réalité de Venise se saisit désormais à travers l’image peinte ou gravée, entretenue pour ceux qui rêvent de la découvrir ou, la connaissant, veulent en garder la mémoire vivante.

En collaboration avec la Soprintendenza al Polo Museale de Venise, le Musée Maillol a permis, grâce aux études de Dario Maran et à l’habileté de maîtres artisans vénitiens, de reconstruire le fac-similé de la chambre optique utilisée par Canaletto pour réaliser ses dessins. Dérivé de l’instrument du Caravage, avec un jeu de loupes savamment orientées l’appareil, souvent placé sur une barque, l’objectif face au sujet choisi, offrait un champ de vision et une précision de transcription uniques à l’époque. Les visiteurs de l’exposition pourront en apprécier eux-mêmes l’efficacité.

Ces dernières années, Canaletto a été au centre d’une série d’expositions remarquables sur les vedutisti. Nous nous contenterons de n’en citer que quelques-unes, comme celle de Rome organisée par le grand et très regretté Alessandro Bettagno, avec Bozena Anna Kowalczyk, celle de Trévise par Giuseppe Pavanello et Alberto Craievich et, plus récemment, celles exceptionnelles de Londres et de Washington par Charles Beddington.

L’exposition du musée Maillol ambitionne de clore ce cycle décennal en laissant Canaletto accompagner seul le spectateur au fil de ses vedute à travers les détours de sa ville. L’ensemble mettra en évidence l’évolution stylistique de l’artiste. La confrontation d’oeuvres représentant un même sujet montrera comment la première manière du peintre, marquée par la touche de Marco Ricci et profondément liée à son activité de scénographe, se transformera peu à peu en une interprétation du réel avec une atmosphère à la fois subtile et sublime, donnant naissance à un art qui allait conquérir l’Europe.

Musée Maillol. 19 septembre 2012 -10 février 2013

maillol_2

Antonio Canal dit Canaletto, L'entrée du Grand Canal vue de la Piazzetta, 1730. Huile sur toile, 58,5 x 102 cm. Grande-Bretagne, Knutsford, The Egerton of Tatton Park© NTPL/John Bethell

The Musée Maillol pays homage to Venice with the first exhibition devoted exclusively to Canaletto’s Venetian works. The exhibition will be presented in partnership with the Foundation of Venice Civic Museums which is preparing to put on a Francesco Guardi retrospective at the Correr Museum in Venice to mark the 300th anniversary of that Venetian painter’s birth. Canaletto in Venice will be an exclusive occasion for visitors to enjoy the master’s vision of his city, brought to life through his paintbrush. Along the canals we discover places, islands, squares and monuments, views of a city that still retains its 18th-century charm. The Venetian painter certainly didn’t invent the veduta, or detailed cityscape, a genre that has ancient origins, but he helped to develop it by giving his paintings a modernity that allowed him to overtake his masters.

Canaletto (1697-1768) is the most famous of the Venetian vedutisti of the 18th century. Over the centuries Antonio Canal has never fallen from favour; his works have always been eagerly sought after by collectors. They seem to have an endless charm, unaffected by trends. Canaletto has the crystal clarity of a man who was faithful to the spirit of the Enlightenment, with a very personal vision of reality. His painting manages to capture the very essence of the light; it conveys a unique and sensual shimmering.

The exhibition will bring together more than 50 carefully selected works, from the greatest museums and some historic private collections. On display too will be his drawings and also the famous sketchbook from about 1731, a rare loan by the Gabinetto dei Disegni e Stampe Gallerie the Cabinet of Prints and Drawings of the Accademia Gallery in Venice, which will be displayed open but which can be fully explored on computers.

Visitors will also be able to see a copy, made by Venetian master craftsmen, of the optical chamber used by Canaletto to make his drawings, thanks to a partnership with the superintendence of the Polo Museale of the City of Venice and the research of Dario Maran. It is taken from Canaletto’s original device, which was often used on a boat, made with carefully placed lenses that offered highly precise images that were unique at that time. Visitors will be able to see for themselves just how effective it was.

In recent times Canaletto has had a central role in a series of ground-breaking exhibitions about the vedutisti, including the one in Rome curated by the much-missed Alessandro Bettagno with Bozena Anna Kowalczyk; The Splendours of Venice in Treviso in 2009, by Giuseppe Pavanello and Alberto Craievich; and more recently the outstanding shows in London and Washington, curated by Charles Beddington.

The exhibition at the Musée Maillol aims to be the last in this decade-long cycle by allowing Canaletto alone to lead the spectator around his city through his view paintings. The works on display will show how the artist developed his style. The juxtapositioning of his paintings of the same view will show how his early style, heavily influenced by the artist Marco Ricci and also by his training as a theatrical scenery painter, gradually evolved into interpretations of reality. These were imbued with an atmosphere that was both subtle and sublime, paving the way for painting that was to conquer Europe.