54958057924325967_KXMmnzwo_c

hercule-ou-david-1351695354868361

hercule-ou-david-1351695356182182

Hercule ou David. D'après un modèle d'Antonio del Pollauiolo(1431-1498). Italie du Nord, début du XVIe siècle. Photo Kohn

Bronze à patine brun nuancé. H. 30 cm, L. 13 cm, P. 11 cm. Estimation : 150 000 / 300 000 €

Cette sculpture en bronze figurée en ronde bosse présente un personnage d'âge mûr, barbu, entièrement nu, le pied gauche reposant sur une tête coupée.
Il s'appuie sur une longue massue reposant à terre qui permet de contrebalancer le superbe contrapposto qui anime sa silhouette, accentué par la position de sa main gauche posée sur sa hanche.
Son attitude triomphale est marquée par son port de tête fier et altier, tourné vers le sol pour regarder la tête coupée qu'il foule de son pied.

L'ensemble de la composition repose sur une base triangulaire terminée par des sabots, ponctuée aux angles par des sphinges à la poitrine dénudée.
On ne sait s'il s'agit d'une représentation d'Hercule, du fait de la présence de la massue ou de David venant de terrasser Goliath ;
mais, le véritable sujet de ce bronze est sans conteste l'anatomie du corps humain rendue ici par le sculpteur au travers la puissante musculature qui parcourt l'ensemble du personnage.

Celle-ci apparaît au niveau de son torse, de ses bras, de ses jambes mais aussi à l'arrière de l'oeuvre avec ces superbes modelés qu'elle dessine.

La position du personnage, toute en courbes et contre-courbes, permet également de faire saillir tous les muscles de cet homme pourtant vieillissant.

Ce bronze s'inspire de celui réalisé par Antonio del Pollaiuolo (1431-1498) et Luca Signorelli (vers 1450-0524) à Florence à la fin du XVe siècle.
On y retrouve la même position du personnage, la mise en valeur de la musculature mais également ce socle triangulaire ponctué de sphinges. Hercule, dans cette position majestueuse, vient de terrasser le Lion de Némée.
Notre oeuvre, au regard de la qualité de sa fonte et de sa patine, n'est pas sans rappeler l'Hercule conservé au Kunsthistorisches Museum attribué à un artiste de l'entourage de l'Antico (1460-1528) avec cette même insistance sur les modelés de l'anatomie du personnage, dans un puissant contrapposto, appuyé sur une longue massue noueuse.

Kohn. Vendredi 16 novembre 2012. Drouot Richelieu - Salle 1 - 9, rue Drouot - 75009 Paris