45947_4635486879548_1816296905_n

Somptueuse cape brodée de Pair de France, époque Restauration. Photo Thierry De Maigret

Velours de soie bleu-nuit, brodé sur l'ourlet en filé, frisé, cannetille et lame d'or d'une large frise de rinceaux ponctués de fleur de lys (bel état de la soie et des broderies métalliques, doublure de satin blanc partiellement décousue, manque col et parements d'origine en fourrure d'hermine). Estimation : 1 000 - 2 000 €

Une cape identique fut présentée à l'exposition de 1982-1983 au Musée de la Mode et du Costume de Paris: Uniformes civils français: cérémonial, circonstances1750-1980.

Le marquis d'Aligre, de retour d'immigration devint chambellan auprès de la princesse Caroline sous Napoléon Ier et fut nommé conseiller général de la Seine. Chargé de recevoir Louis XVIII à son entrée dans Paris en 1814, il fut appelé à la haute dignité de Pair de France en août 1815 et marquis-pair le 31 août 1817, sans majorat); «Les rang, titre et qualité de pair de France dont est revêtu le marquis d'Aligre, ont été substitués, par ordonnance du 21 décembre 1825 à Étienne-Marie- Charles de Pomereu-d'Aligre, son petit-fils,pour en jouir héréditairement après la mort de son aïeul. Par une ordonnance royale du 14 du même mois de décembre 1825, Étienne-Marie-Charles de Pomereu avait été autorisé à ajouter à son nom celui d'Aligre.» Le Chevalier de Courcelles, État actuel de la pairie de France, 1826.

Thierry De Maigret. Vendredi 01 février à 11h00. Hôtel Drouot - Salle 10. EMail : contact@thierrydemaigret.com - Tél. : 01 44 83 95 20