2

Couple enlacé par Léonhard Kern (Forschtenberg,1588 - Schwäbisch Hall, 1662), Allemagne, XVIIe siècle. Photo Kohn

Ivoire. H. 20, 5 cm, L. 9 cm, P. 8 cm - Estimation : 220 000 / 250 000 €

Ce groupe en ivoire sculpté présente un couple debout dans une nudité intégrale.

L'homme enlace d'un bras ferme la femme qu'il retient par le flanc tandis que celle-ci semble s'écarter de lui.
De son bras droit qu'elle passe derrière son dos, elle retient le bras de l'homme ; son bras gauche en extension passe sous le cou de ce dernier comme si elle voulait l'empêcher de s'approcher d'elle.

L'individu lève le doigt de sa main droite comme un signe d'apaisement.

L'interprétation de cette scène est complexe. Est-ce un conflit, une querelle ou une gestuelle théâtrale ; toujours est-il que le sculpteur a cherché à illustrer ce contraste des sentiments par l'expression apaisée et sereine de l'homme et celle plus agitée de la femme.

Le combat de femmes, conservé à Vienne au Kunsthistorisches Museum décrit précisément cette violence que l'on retrouve dans le visage de la femme.

La sérénité de l'homme peut quant à elle se rapprocher du groupe Adam et Eve, conservé au Staatlische Museum de Berlin. Fils d'un tailleur de pierre, Léonhard Kern étudia la sculpture avec son frère, à Würtzbourg, avant d'effectuer un voyage en Italie en 1609.

Il s'installe à Schwäbisch Hall, se spécialisant alors dans la sculpture de petit format, en ivoire, bois fruitier, albâtre ou bronze, pour une clientèle de collectionneurs.

Les sujets ne sont pas toujours facilement identifiables.

Ils restent souvent mystérieux, à l'instar de la statuette que nous présentons.
En comparant notre oeuvre avec d'autres conservées dans de prestigieux musées, on constate que Kern avait une prédilection pour représenter des personnages aux corps peu élégants mais réalistes, emprunts de monumentalité malgré leurs petites dimensions.

 

Kohn. Mardi 5 mars 2013. Hôtel Le Bristol - Salon Castellane - 112, rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris - www.kohn.fr