bucoliccomposition

CartierArtMagazine9_TuttiFrutti2_peterlippmann

Précieux et émouvant encrier de Guy de Maupassant, deuxième moitié du XIXe siècle. Photo Wemaëre - de Beaupuis - Denesle Enchères SVV

en porcelaine rose à décors, dans une réserve, de bergers et bergères en polychromie sur fond rose à treillis noirs (léger fêle), monture en bronze doré ornée de feuilles d’acanthes et têtes de griffons, les deux couvercles en bronze doré représentent des bouquet de fleurs. Estimation : 8 000 € - 10 000 €

Cet encrier, comme les documents joints le prouvent, fut confié par la mère de Maupassant au docteur Balestre à Nice qui devait l’envoyer à la mort de Madame de Maupassant à sa nièce Catherine Jay née d’Harnois de Blangues. Le docteur Balestre n’a envoyé ce précieux colis à Mme.Jay qu’en 1904 et il s’en excuse dans une lettre du 31 janvier 1904, qui atteste de ce dépôt et de l’origine de l’encrier, cette lettre sera jointe avec l’encrier : Lettre autographe signée avec en-tête imprimé en rouge : Docteur Balestre, 3, place Masséna Nice daté du 31 janvier 1904 : « Madame, Je viens vous présenter mes très humbles excuses. Il y a plusieurs années, Madame de Maupassant m’avait confié divers papiers et m’avait donné un encrier en porcelaine rose qu’elle avait avant son mariage et auquel elle tenait beaucoup ; il avait en effet longtemps servi à son fils Guy. Elle m’avait donné pour mission de vous l’envoyer en souvenir d’elle après sa mort… » Le docteur Balestre explique ensuite qu’il avait rendu tous les papiers à Madame de Maupassant quelques mois après mais qu’il avait laissé l’encrier dans un fond de tiroir.. il s’en excuse et dit qu’il va l’envoyer immédiatement à sa correspondante.

La Mère de Guy de Maupassant, née Laure Le Poittevin à Rouen en 1821 est morte à Nice en décembre 1903. Le docteur Balestre écrit sa lettre à Catherine d’Harnois de Blangue cousine de Guy, nièce de Mme. de Maupassant, le docteur Balestre transmet d’ailleurs ses hommages, in fine, à Madame d’Harnois cœur de Catherine.

Nous pouvons imaginer sans grand mal Guy de Maupassant utiliser cet encrier à Cannes ou à Antibes pour écrire « Sur l’Eau », « Mme Parisse » ou « Mont Oriol » et autres nouvelles entre deux leçons de navigation avec Maurice Muterse au Bosquet avant l’achat du « Bel Ami ». Guy de Maupassant écrivit peut-être avec cet encrier « J’étais assis sur le môle du port Aubernon, prés du hameau de la Salis, je ne sais rien de plus beau qu’Antibes debout sur les Alpes au soleil couchant. « (Cet encrier est présenté en photographie dans l’ouvrage de Hubert LEROY-JAY : « Guy de Maupassant, mon cousin. Souvenirs familiaux et réflexions diverses suivis de documents inédits, lettres, fragment de conte, etc. » Editions Bertout, Luneray, 1993.)

Wemaëre - de Beaupuis - Denesle Enchères SVV. Dimanche 20 juillet, Rouen. Tél. : 02 35 70 32 89 - Fax : 02 35 88 01 29 - wemaere-de-beaupuis@wanadoo.fr