0 (7)

1

2

Coffret à monture de bronze doré et marqueterie Boulle de nacre, corne teintée rouge et vert, laiton et étain d'époque Louis XIVEstimation 25,000 — 40,000 EURPhoto Sotheby's.

à décor de putti et scènes champêtres ; le couvercle à doucine ; ornementation de bronze doré ; l'intérieur en placage de palissandre ; avec une inscription à l'encre sur le fond : Hamilton sale n° 2186. Haut. 11,5 cm, larg. 21,5 cm, prof. 15,5 cm

A GILT-BRONZE MOUNTED MOTHER-OF-PEARL, STAINED HORN, BRASS AND PEWTER MARQUETRY CASKET, LOUIS XIV

Provenance: Ancienne collection du 12e duc de Hamilton, vente Christie's, le 19 juillet 1882, lot 2186
Vente à Paris, palais d'Orsay, étude Ader Picard Tajan, le 18 mars 1980, lot 71

NotesAccessoire de la toilette des femmes comme on peut le voir sur un tableau de Nattier, Madame  Marsollier et sa filleconservé au Metropolitan Museum de New York, ce coffret appartient à un groupe comprenant une douzaine d'exemplaires. De deux tailles différentes, similaires dans leurs formes, décors, la richesse des matériaux qui les composent et l'ornementation de bronze doré, il est probable qu'ils furent réalisés dans un même atelier parisien vers 1710-1720. La préciosité de telles oeuvres ainsi que la maîtrise technique nécessaire pour les fabriquer plaident pour un atelier se situant dans l'entourage de Bernard Ier Van Risamburg ou Noël Gérard. Ils présentent un décor similaire d'enfants dans des paysages tandis que la doucine du couvercle est ornée d'un médaillon avec les colombes de Vénus et flanqué de motifs de losanges. La contre-partie de notre coffre, provenant lui aussi de la collection des ducs de Hamilton sous le n°2187 dans la vente de 1882 a plus tard été vendu à Paris, étude Ader Picard Tajan, le 28 novembre 1978, lot 149 (avec une étiquette  au dos inscrite "Hamilton Palace, n°2127" [pour le 2187].

2

Jean-Marc Nattier, Madame Marsollier et sa fille. Metropolitan Museum of Art, New York.

4

Catalogue de la vente Hamilton Palace en 1882.

Ces coffrets ont appartenu aux plus grandes collections privées comme celles des ducs de Hamilton mais aussi Lopez Willshaw, David-Weill, Keck, Wildenstein et plus récemment Safra qui en comprenait quatre, vendus chez Sotheby's à New York, le 19 octobre 2011, lots 708 à 711. Certains exemples sont conservés au musée Paul J. Getty ou dans la collection Jones du Victorian & Albert museum à Londres.

3

Coffret Hamilton, n°187.

Sotheby's. Les Dillée : Une dynastie d’experts et de collectionneurs Paris, 18 mars 2015, 04:00 PM