Console aux putti, Rome, fin du XVIIe siècle

Console aux putti, Rome, fin du XVIIe siècle2

Console aux putti, Rome, fin du XVIIe siècle3

Console aux putti, Rome, fin du XVIIe siècle4

 

Console aux putti, Rome, fin du XVIIe siècleEstimation 150 000 € / 200 000 €. Photo Kohn

Bois doré et marbre - H. 88 cm, L. 176 cm, P. 85 cm 

Tout l’art baroque des menuisiers romains de la seconde moitié du XVIIe siècle est réuni dans cette console en bois doré, inspirée par les créations du Bernin. Les montants prennent l’apparence de putti, prenant appui sur leur genoux afin de supporter le poids du marbre qui coiffe notre meuble. On notera la très belle qualité de sculpture de ces enfants, en ronde-bosse, traitée avec le plus grand naturalisme. 
La ceinture est centrée d’un masque ailé, flanqué de feuillages, de guirlandes de fruits et d’enroulements ajourés. Les quatre pieds sont 
reliés par une entretoise agrémentée d’une « noix » sculptée. 
Sous l’influence du Bernin, les artistes de la Rome de la seconde moitié du XVIIe siècle vont développer un style nouveau notamment 
en introduisant des figures humaines au cœur de la composition. 
Ainsi, atlantes, nubiens ou encore chérubins vont devenir les sujets principaux de ce type de meuble. À l’instar de notre œuvre, ces personnages seront très fréquemment sculptés dans les montants antérieurs, en train de ployer sous leurs charges. 

Cette console est ainsi à rapprocher des meilleurs ateliers romains de cette époque et peut être comparée à un piètement de table de seconde moitié du XVIIe siècle conservé dans une collection privée.

KOHN. Art de la Renaissance, le 31 Mars 2015 à 18h. HÔTEL LE BRISTOL – SALON CASTELLANE, 112 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ – 75008 PARIS