Importante et unique épée de grand écuyer de Lorraine, Époque début XVIIIe

1

2

3

4

5

Importante et unique épée de grand écuyer de Lorraine, Époque début XVIIIeEstimation : 700 000 € / 800 000 €. Photo AUCTIONART - RÉMY LE FUR & ASSOCIÉS

exécutée pour le Prince Marc de Beauvau-Craon, nommé en 1697 grand écuyer du Duc Léopold. Elle fut fabriquée en 1728 par l'orfèvre Simon Gallien à Paris.
Elle est de la forme de l'épée de connétable du dernier tiers du XVe siècle et très inspirée de celle représentée sur l'enluminure des Grandes chroniques de France, vers 1470, où l'on voit celle remise par le Roi Charles V à Bertrand Du Guesclin, le 2 octobre 1369. 

Garde entièrement en vermeil, poinçonnée, ciselée, sur toutes les faces, des emblèmes de la Lorraine : la croix d'Anjou dite plus tard de Lorraine et l'alérion d'argent (aiglette) ; pommeau rond ; croisée légèrement infléchie aux extrémités, nœud de corps orné, de chaque côté, d'un écu aux grandes armes des Ducs de Lorraine (après René II, 1538). 

Large lame à double tranchant, poinçonnée au loup de Passau et légèrement gravée. 

Fourreau de bois renforcé d'une forte toile recouverte de velours rouge, à trois garnitures en vermeil poinçonnées et ornées en suite avec la garde ; la chape est signée, à l'arrière : "Simon Gallien A Paris". La chape et la garniture intermédiaire, unies à l'arrière, sont munies, l'une de quatre anneaux de bélières soudés, l'autre de deux ; le velours, sur le devant, est semé de croix de Lorraine et d'alérions en vermeil. 

Hauteur de la garde 36 cm, largeur 34,5 cm ; longueur de la lame 90 cm ; longueur totale 128 cm ; poids brut environ 2 800 g. 

Elle est présentée avec son baudrier en cuir recouvert de velours rouge, entièrement décoré, sur une face, en suite avec le fourreau. Il est orné d'éléments en vermeil pour la fixation de l'épée et équipé de chaînes de renfort également en vermeil, de chaque côté sur toute la longueur ; il est agrémenté d'une plaque ovale aux grandes armes de Lorraine. 

Largeur 7 cm, longueur 150 cm ; poids brut environ 1 200 g. 

Notes : Le grand écuyer avait le privilège de porter l'épée du Roi, lors des cérémonies qui se déroulaient à l'extérieur des palais royaux. Lors de la pompe funèbre ducale, cette épée fut exposée aux obsèques près du corps du Duc Léopold (décédé le 27 mars 1729), comme épée de souveraineté avec le manipule (bâton ducale). 

ORFÈVRE : Simon GALLIEN, nommé maître le 3 février 1714 ; il est probablement le maître d'œuvre pour la fabrication et fut assisté d'un autre orfèvre. 

POINÇONS D'ORFÈVRE : "F. B." et, entre les deux lettres, une fleur surmontée d'un lis et d'une couronne, il pourrait s'agir du poinçon de François BASTIER qui exerça avant 1696 et après 1709 ou de François Du BELLAY qui exerça avant 1710 et après 1727 (référence BOIVIN). 

POINÇONS DE JURANDE : Fermier général Jacques COTTIN (1726/1732) : - "M" couronné pour l'année 1728. - "A" en anglaise orné d'une couronne sur le côté gauche (1726/1732). - Masse de chancelier couronnée (1726/1732)

AUCTIONART - RÉMY LE FUR & ASSOCIÉS, Chosen Pieces, le 15 Juin 2015 à 15h