1

Ancy le Franc. Parc. Photo Laurent Lenotre

 Situé aux abords de l’Armançon et du Canal de Bourgogne, le château est bâti au cœur d’un magnifique parc de 50 hectares. De magnifiques parterres, jardins à l'anglaise et à la française, petits chemins, pyramide, nombreux cours d’eau et un vaste étang doté d'un îlot avec une folie du XVIIIe siècle offrent un charme délicat à cet espace foisonnant de verdure et de vestiges du temps passé...

Le jardin à la Française : En 1684 lorsque le Marquis de Louvois acquit le château, il entreprit de lui donner le caractère d’une demeure “Grand Siècle”. Il ordonna la démolition des vestiges du mur médiéval, au nord-ouest de château, de façon à libérer l’espace pour de vastes communs disposés autour de deux cours.

Pour égaler les grands édifices de l’époque, Louvois commanda à Le Nôtre d’entourer le château d’un vaste jardin à la française ouvert sur le paysage. Avec ses magnifiques parterres, ses pelouses, ses fontaines et ses statues, Louvois tentait de faire d’Ancy-le-Franc son Versailles particulier.

Le jardin à l’Anglaise : En 1759 le descendant du Marquis de Louvois, le Marquis de Courtanvaux, transforma les jardins en un parc à l’anglaise. Il fit creuser un lac artificiel au sud du bâtiment, avec un îlot très romantique sur lequel il fit édifier un pavillon, fabrique octogonale destinée à abriter ses idylliques loisirs.

Ce pavillon, nommé « la folie », est un élégant témoignage de cette période. Il était l’endroit préféré des propriétaires au XVIIIème, endroit duquel on aimait tirer les feux d’artifices.

2

Ancy le Franc. Le Porche NordPhoto Laurent Lenotre

La restauration du Porche d’Honneur a été réalisée entre 2003 et 2008.

Le travail a commencé en octobre 2003 avec le démontage complet du balcon et des colonnes du porche de la façade Nord. Une intervention était nécessaire sur ce porche qui était en très mauvais état et avait subi de graves problèmes structurels liés à l’instabilité des fondations.

Les fondations ont été entièrement reprises en sous-œuvre. Des essais de stabilisation des fondations ont été menés au cours de l’année 2004. Certaines parties en pierre sculptées ont été remplacées, notamment des parties du garde-corps fissurées et détachées. La totalité du renouvellement de pierre représente environ 15%.

 Le remontage effectif a été réalisé en 2005.

La passerelle, côté cour intérieure, a été restaurée en 2007.

La dernière phase, les interventions sur la porte, s’est achevée au printemps 2008.

La restauration a été réalisée avec l’aide et subventions de la DRAC Bourgogne.

3 

Heurtoir à la Porte du Château d'Ancy le FrancPhoto Laurent Lenotre

4

Ancy le FrancPhoto Laurent Lenotre

Ce palais Renaissance est le chef d’œuvre de SERLIO, célèbre architecte italien du Roi François 1er.

Le château, construit selon un plan centré et quadrangulaire, est un vaste quadrilatère. Quatre ailes égales sont flanquées de quatre pavillons carrés. C’est une construction élégante, sobre et harmonieuse autour d’une cour magnifique. La symétrie des volumes, l’harmonie des façades, l’emploi des ordres, la cohérence et la rigueur de l’ensemble témoignent du génie de Serlio.

La cour intérieure, la cour d’Honneur, est l'une des plus élégantes de France. Elle est composée de 2 loggias, d'arches, de niches et de pilastres cannelés sur le principe des travées rythmiques. Les quatre élévations sont toutes dotées d’ornementations et d’éléments richement sculptés. L’architecte inaugure ici un nouveau type d’architecture en France et le château est parmi les premiers en France à avoir été conçu d’abord sur plan.

La distribution des pièces, les grandes baies, la richesse des plafonds à caissons, le raffinement des détails, l'ensemble est la signature originale du maître italien, Sébastiano Serlio* (Bologne 1475- Fontainebleau 1554).

Le Château d’Ancy-le-Franc est une conception italienne où l’architecte a su employer aussi les fruits de la tradition française et à su s’adapter au goût et aux exigences du commanditaire, Antoine III de Clermont, beau-frère de Diane de Poitiers.

*Serlio est également l'auteur d’un célèbre traité d'architecture en 8 volumes, la référence de l’architecture Renaissance. A découvrir aussi l’ouvrage de Sabine Frommel : Sébastiano SERLIO, Architecte de la Renaissance. Edition Gallimard

5

Ancy le Franc. Galerie de la Bataille de Pharsale.  Photo Laurent Lenotre

Cette galerie abrite l’un des chef-d’œuvres du décor peint en France. La bataille de Pharsale qui opposa en 49 av. J-C. les troupes de César et de Pompée. Peinture murale exceptionnelle attribuée à l’Ecole de Fontainebleau (Niccolo dell’Abate, Ruggiero de Ruggieri, Nicolas de Hoey, XVIe). Récemment restaurée dans toute sa longueur.

6

Ancy le Franc. PlafondPhoto Laurent Lenotre

La richesse et la variété de la décoration à Ancy-le-Franc sont uniques et caractéristiques à ce palais de la Renaissance. C'est une construction française « in costume italiano » selon la formule de la Marquise de Sévigné évoquée dans ses lettres, ce qui lui confère une grande originalité.

7

8

Ancy le Franc. La Chambre des Fleurs.Photo Laurent Lenotre

Cette pièce a été crée et décorée au début du XVIIème siècle à l'occasion du mariage entre François de Clermont-Tonnerre et Anne-Marie Vignier. Les boiseries ainsi que le plafond à caissons constituent un ensemble remarquable. Sur les boiseries sont peintes une trentaine de fleurs toutes différentes par leur espèce et leur forme. Un exemple prodigieux du raffinement de cette époque.

9

Ancy le Franc. La Chambre des ArtsPhoto Laurent Lenotre

Cette chambre était celle du commanditaire Antoine III de Clermont. Elle est dotée d'un décor exceptionnel, attribué au maître du Maniérisme, Le Primatice, 1ère Ecole de Fontainebleau (XVIe). Les sept médaillons représentent les arts libéraux (Logique - Astronomie - Rhétorique - Musique - Géométrie - Arithmétique - Grammaire) et un huitième est consacré aux Muses et Apollon. Plafond à caissons polychrome dans son état d’origine, doté de rares cartouches.

10

Ancy le Franc. La Galerie de MédéePhoto Laurent Lenotre

Cette galerie est située entre l’appartement de Madame la Comtesse et celui du Comte de Clermont. Un décor Italien à grotesques impressionnants et des scènes mythologiques.

11

12

Ancy le Franc. La Chambre bleuePhoto Laurent Lenotre

13

Ancy le Franc. La BibliothèquePhoto Laurent Lenotre

 Renferme une collection importante d’ouvrages qui appartenaient au Cardinal Anne-Antoine-Jules de Clermont-Tonnerre (XIXe).

3e56f585a8c6fd3e5e5ae876f9d6c0a5

Ancy le Franc. Le Salon MauvePhoto Laurent Lenotre

A l’origine la garde-robe royale, meublé d’un cabinet Florentin exceptionnel.

16

17

Ancy le Franc. Le Salon des DauphinsPhoto Laurent Lenotre

 A l’origine le Cabinet royal. Rappelle aujourd’hui par son nom, la région d’origine d'Antoine III de Clermont.

18

Ancy le Franc. Chambre du Roi. Détail du plafond à caissonsPhoto Laurent Lenotre

19

20

Ancy le Franc. La ChapellePhoto Laurent Lenotre

Située dans le pavillon Sud Ouest, la chapelle du Château d’Ancy-le-Franc est, par la richesse de son décor, par ses proportions et l’atmosphère qui s’y dégage, certainement une des plus belles chapelles privées de XVIe siècle.

Texte Laurent Lenotre