2

3

4

5

8

6

7

France, fin XVIIIe-début du XIXe siècle, d'après Giambologna et François Girardon, Nessus et Déjanire et l'Enlèvement d'une Sabine. Estimation 40,000 — 60,000 €. Photo: Sotheby's

Quantité: 2 - paire de bronzes à patine brun foncé; socles en bois noirci et doré à montures de bronze. 
Haut. (totales) 51,5 et 55 cm, haut. (socles) 11,5 cm; height (overall) 20 1/3 and 21 2/3 in., height (socles) 4 1/2 in.

ProvenanceCollection aristocratique française. 

BibliographieR. Wenley, French Bronzes in the Wallace collection, Londres, 2002, p.46-48.

NotesReprenant les compositions de Jean de Bologne (1524-1608) et de François Girardon (1628-1715), ces bronzes furent conçus en pendants dès la fin du XVIIe siècle en France et connurent un grand succès. Ils trouvèrent leur place dans les collections les plus prestigieuses, comme celle de l’Electeur Auguste le Fort de Saxe en 1715 à Dresde, ou celle du marquis de Hertford à la Wallace collection. Le sculpteur François Girardon en possédait lui-même une paire dans sa galerie. Sujets de prédilection, l’Enlèvement de Déjanire s'inspire des Métamorphoses d’Ovide et illustre l’histoire du centaure Nessus qui tente d’enlever Déjanire, épouse d'Hercule, alors il s'était proposé de lui faire traverser une rivière sur son dos. Nessus trouvera la mort sous les coups d’Hercule, qui lui avait confié son épouse. L’Enlèvement des Sabines fait allusion à l’histoire de la fondation de Rome durant laquelle les soldats romains profitent des festivités pour enlever de force les Sabines, femmes du peuple voisin invitées au banquet. La paire de bronzes présentée ici, provenant d'une collection aristocratique française, se distingue par sa belle qualité de fonte, particulièrement mise en valeur par leurs socles élaborés.

Sotheby's. Important Mobilier, Sculptures et Orfèvrerie Européenne, Paris, 04 nov. 2015, 02:30 PM