Roberto Capucci, Cape, 1980

 

2

Roberto Capucci, Cape, 1980. Taffetas plissé, Rayonne, soie, métal, Hauteur 114 cm, largeur 139 cm. Musée du Costume. Centre de recherche du patrimoine ethnologique, Madrid © Ministerio de Cultura

Volume et pliages, un défi à la pesanteur.

Une structure qui frise l’impossible dans une combinaison de volants, plis courbes et messages chromatiques.

La cape dessine une silhouette féminine traversée d’un arc-en-ciel coloré, authentique explosion de fantaisie qui rappelle les travaux pictographiques de Mariano Fortuny et ses pliages inimitables. Cette pièce s’impose comme une nette référence dans l’œuvre de ce génie de la mode obsédé par le revival et qui, soutenu par une imagination débordante et une approche du risque atteignant des limites insoupçonnables, analyse et explore l’art de l’armurerie. De fait, les travaux nécessaires à l’élaboration des armures d’acier et de l’orfèvrerie ont constitué une inspiration forte.

Son expression artistique réside ainsi principalement dans une sculpture dont les volumes sont définis par la technique, la texture, la couleur et les finitions.

(source spanishculture)