0

1

1-1

Lot 65. Table à jeux en bois laqué noir, rouge et or, attribuée à Martin Schnell, travail allemand, Dresde, vers 1740. Estimation 30,000 — 50,000 €. Photo: Sotheby's.

le plateau de forme rectangulaire partiellement recouvert de velours, la ceinture ornée de chinoiseries dorées sur fond noir, reposant sur des pieds en gaine à facettes sculptés de bustes de chinois en plomb doré appliqués, les pieds réunis par une entretoise. Haut. 77 cm, larg. 83 cm, prof. 56 cm

A black, red and gold-lacquered games table attributed to Martin Schnell, German, Dresden, circa 1740. Height 30 1/3 in; width 32 2/3 in; depth 22 in

ProvenanceAncienne collection de l’ambassade de Suède à Berlin

Références bibliographiquesR. Baarsen, Duitse meubelen. German furniture. Rijksmuseum Amsterdam, Zwolle 1998, pp. 44-47.

Monika Kopplin and Gisela Haase, exh. cat."Sächssisch Lacquirte Sachen", Lackhurst in Dresden unter August dem Starken, Münster 1999

NotesMartin Schnell (vers 1675-1740) est considéré comme le plus important maître laqueur sous le règne d’Auguste le Fort (1670-1733), Electeur de la Saxe et roi de Pologne. Il débuta sa carrière dans le célèbre atelier berlinois de Gerhard Dagly (1657-1715) en 1703 avant d’installer son propre atelier à Dresde en 1710. Connu pour ses décors de chinoiseries influencés par Dagly, il décora de multiples supports tels que la porcelaine mais aussi des boiseries et des meubles : cabinets, tables, chaises, écrans, éventails et instruments de musique. Le décor d’un cabinet conservé au Rijksmuseum peut lui être attribué. 

Promu Hofflacquirer en 1710 par Auguste le Fort, il travailla pour lui  mais aussi pour une riche clientèle de Varsovie.

Entre 1717 et 1719, Schnell participa à la décoration du palais japonais de Dresde où des porcelaines orientales étaient mêlées à des porcelaines de Meissen laquées et dorées par lui-même. Pour ce palais, il décora aussi des boiseries, des garnitures de sièges en étoffe, des cheminées, des portes et des consoles. Entre 1723 et 1729, Raymond Leplat et Zacharias Longuelune employèrent Schnell pour la décoration de la Grünes Gewölbe, chambre aux trésors des Wettin au palais de la Résidence à Dresde. Des consoles laquées vert et dorées furent livrées pour la Pretiosensaal et des cabinets en vernis rouge et or pour la Juwelenzimmer.

Schnell décora aussi le pavillon de chasse d’Auguste à Hubertusburg en 1727. Enfin, il travailla pour les résidences de ce dernier en Pologne dont le palais royal de Varsovie, le palais de Saxe (autrefois appelé Morsztyn Palace), comme le prouve une facture signée par le laqueur en 1715 concernant la livraison de divers pièces.

1-2

Martin Schnell , table livrée pour le prince électeur et roi de Pologne Frédéric-Auguste de Saxe au palais dit « Palais Hollandais », Dresde, Staatliche Kunstsammlungen, Kunstgewerbemuseum (inv.-Nr. 42 332).

533PF1631_Interieurs

Martin Schnell , tablel ivrée pour le prince électeur et roi de Pologne Frédéric-Auguste de Saxe au palais dit « Palais Hollandais », Dresde, Staatliche Kunstsammlungen, Kunstgewerbemuseum (inv.-Nr. 37 321).

Il travailla aussi pour le palais bleu de Varsovie, construit en 1726 pour la fille illégitime d’Auguste, Anna Orzelska. De ce palais subsiste une écritoire conservée aujourd’hui au Wilanów Palace museum ainsi qu’un inventaire dressé en 1730. A la fin du règne d’Auguste, celui-ci s’établit principalement à Varsovie où il fit redécorer certains appartements pour lesquels Schnell livra du mobilier ainsi que des panneaux de boiserie.  

Sotheby's. B. B. S. Un Hommage, Paris, 30 juin 2016, 02:30 PM