dyptique Ecole de BOSCH La Tentation de Saint Antoine 115,4x43

École de Jheronymus Bosch (1450- Bois-le-duc-1516), La Tentation de Saint Antoine. Paire de panneaux: 115,4 x 43 cm.

PARIS - Pour sa prochaine participation à la XXVIIIème édition de la Biennale des Antiquaires de Paris, De Jonckheere présentera « Bosch : Le Premier Cercle », ensemble d’oeuvres inédites réalisées par les suiveurs et émules du peintre Jheronymus Bosch.

Figure inclassable de l’histoire de l’art, faiseur d’icônes et peintre fantasque : à l’occasion des 500 ans de sa mort, Jheronymus Bosch (1450 – Bois-le-Duc – 1516) est à l’honneur en 2016. À Bois-le-Duc sa ville natale, au Prado à Madrid, et sur le stand de la galerie De Jonckheere à la Biennale des Antiquaires de Paris.

Ecole de BOSCH Le Couronnement d’épines 34,5 x 28

École de Jheronymus Bosch (1450- Bois-le-duc-1516), Le Couronnement d’épines

Le Premier Cercle de Bosch

Le premier cercle de Bosch y sera célébré par un accrochage d’oeuvres inédites attribuées à ses suiveurs ou émules, tels que Jan Mandijn ou Pieter Huys. Compositions totalement reprises, partiellement revues, ou complètement inventées, ces oeuvres qui s’inscrivent dans la plus pure fantaisie de Bosch illustrent parfaitement son univers. On sait l’importance considérable de son oeuvre sur les peintres du XVIe siècle jusqu’à sa redécouverte par André Breton et les Surréalistes qui virent en lui un « visionnaire intégral ».

Sa manière en marge de son temps fait de lui un artiste intemporel dont la fascination n’a de cesse d’alimenter le grand mystère qui demeure autour de sa formation et de son atelier. Reconnaissable au premier coup d’oeil grâce à un vocabulaire pictural aussi audacieux qu’inspiré, la peinture de Bosch a ouvert la voie à un certain nombre d’artistes. 

Ce sont ces artistes, connus ou anonymes, qui feront l’objet d’un accrochage spécifique en cette nouvelle édition de la Biennale. Inédites, ces oeuvres participent au rayonnement de son art. Iconiques, ces sujets suscitent depuis toujours la convoitise des amateurs d’art. 

À propos de De Jonckheere

C’est en 1976 qu’est fondée De Jonckheere à Bruxelles, galerie spécialisée dans l’étude et la vente de tableaux flamands du XVe au XVIIe siècle. En 1983, elle s’installe à Paris. Ses différentes collections sont présentées aux plus exigeants des amateurs et notamment lors de participations aux principales foires d’art ancien telles que la Biennale des Antiquaires de Paris depuis 1978, la TEFAF de Maastricht et de New York.

En avril 2011, la galerie De Jonckheere ouvre son nouvel espace au coeur du quartier historique de Genève au 7 rue de l’hôtel de ville et en fait désormais le centre de son activité. Dorénavant et depuis l’édition 2012 de la Biennale des Antiquaires de Paris, une mise en scène d’oeuvres à la fois anciennes et modernes marque les deux facettes de ses compétences. 

attrib Jan MANDIJN Saint Christophe 58x82

Attribué à Jan Mandijn (Haarlem circa 1500 - Anvers circa 1560), Saint Christophe. Panneau : 58 x 82 cm.

Jan Mandijn (Haarlem circa 1500 - Anvers circa 1560)

Né à Haarlem vers 1500, Jan Mandijn s’établit dès 1530 à Anvers. Très rapidement, il s’y bâtit une réputation par ses représentations de la Tentation de Saint Antoine et ses Saint Christophe pour lesquelles il puise largement dans le bestiaire fantastique de Jheronymus Bosch. Dans ses compositions plus drolatiques que véritablement inquiétantes, l’arrière-fond d’angoisse caractéristique du maître de Bois-le-Duc est pourtant absent. Il se distingue par le réalisme accru de ses paysages, souvent traité avec un pinceau souple et large. Les liens privilégiés qu’il entretint avec Pieter Aertsen, ainsi que l’apprentissage que firent chez lui des peintres de figures tels que Jan Mostaert et Bartholomeus Spranger laissent supposer que l’oeuvre du peintre ne se cantonna pas au genre fantastique auquel on l’associe souvent. Mandijn jouit aussi de son vivant d’un succès d’estime et d’une reconnaissance publique dépassant, ainsi que l’atteste la pension annuelle qu’il recevait de la Ville d’Anvers pour ses travaux de décorateur des sorties annuelles de l’Ommegang, le profil d’épigone de Bosch auquel on l’associe généralement.

attrib Jan MANDIJN La Tentation de Saint Antoine 20x29,2

Attribué à Jan Mandijn (Haarlem circa 1500 - Anvers circa 1560), La Tentation de Saint Antoine. Panneau : 20 x 29,2 cm.

attrib JAN MANDIJN La Tentation de Saint Antoine 22,8x29,6

Attribué à Jan Mandijn (Haarlem circa 1500 - Anvers circa 1560), La Tentation de Saint Antoine. Panneau : 22,8 x 29,6.

Pieter Huys (Vers 1519 - Anvers - 1584)

Fils et élève d’un paysagiste, frère du graveur Franz Huys, Pieter Huys est né à Anvers vers 1519. Il est inscrit comme maître à la corporation de cette même ville en 1545. Il entre alors au service du graveur et éditeur d’estampes Jheronymus Cock. Après 1560, il est signalé au sein de la maison d’édition Plantin avec pour charge de décorer les livres. Est connue une douzaine d’oeuvres signées dont la datation s’échelonne entre 1547 et 1577. Un tiers d’entre elles reprennent le thème de la Tentation de Saint-Antoine. Pieter Huys fut un des successeurs les plus adroits de Jheronymus Bosch. Il a puisé dans son répertoire iconographique ses diableries et développa, comme Jan Mandijn, un vocabulaire propre qui le distingua. Empruntant les hallucinations fantastiques et cauchemardesques à Bosch, il les introduit cependant dans une nature d’esprit plus réaliste, où se côtoient êtres hybrides, composites et aberrants. Pieter Huys joue un rôle important dans le genre fantastique du XVIe siècle; excellent coloriste, il combine avec subtilité les apports de Bosch mais aussi de Pieter Bruegel.

attrib HUYS La Tentation de Saint Antoine 38x56,8

Attribué à Pieter Huys (Vers 1519 - Anvers - 1584), La Tentation de Saint Antoine. Panneau : 38 X 56,8 cm.

attrib HUYS La Tentation de Saint Antoine 45x62

Attribué à Pieter Huys (Vers 1519 - Anvers - 1584), La Tentation de Saint Antoine. Panneau : 45 x 62 cm.

BIENNALE DES ANTIQUAIRES DE PARIS - du 10 au 18 septembre 2016. Grand Palais, Galerie Nationale - 3, avenue du Général Eisenhower 75008 Paris.