1

Philippe Cognée, Sous le soleil, 2014, Peinture à la cire sur toile, 200 x 200 cm, 78 3/4 x 78 3/4 in. Courtesy Galerie Templon

PARIS.- L’artiste français Philippe Cognée revient à Paris à la Galerie Templon pour la première fois depuis quatre ans, avec une exposition inédite mettant à l’honneur sa nouvelle série de peintures de foules.

Philippe Cognée poursuit ses interrogations sur le singulier et le collectif, le visible et l’invisible, les territoires du réel et ceux de l’art.

PARIS.- French artist Philippe Cognée returns to Paris and Galerie Templon for the first time in four years with an exhibition devoted to his new series of paintings of crowds. 

With these works, he continues to explore the individual and the collective, the visible and invisible, the place of the real and the place of art. 

2

Philippe Cognée, Hyper Density 4, 2016 . Peinture à la cire sur toile, 200 x 200 cm, 78 3/4 x 78 3/4 inCourtesy Galerie Templon

Dans des compositions à première vue abstraites, des silhouettes s’assemblent et se dispersent en nuées compactes et floues. Confronté à une hyper-densité picturale, le spectateur ne distingue plus l’image figurée de la matière : ‘Celui sur qui se referme cette chape de peinture, comme la foule elle-même, c’est l’individu.’

‘De la figuration à la défiguration, du proche au lointain’, les foules brouillées de Philippe Cognée rappellent la vision à la fois implacable et imprécise des nouvelles technologies et du contrôle satellitaire. Face à la prolifération des images appauvries, l’artiste renvoie à la puissance de la peinture, seule capable de transcender le mouvement d’une humanité grouillante en un paysage, parfois onirique.

Les recherches de Philippe Cognée l’ont poussé depuis vingt ans à se confronter à une réalité crue et banale  - autoroutes, banlieues, abattoirs industriels, rayonnages de supermarché, usines de recyclage - pour dresser un portrait singulier de notre réel ‘balisé et insaisissable’.

3

Philippe Cognée, Hyper Density 3, 2016. Peinture à la cire sur toile, 200 x 200 cm, 78 3/4 x 78 3/4 inCourtesy Galerie Templon

Figures emerge then dissolve into compact, hazy throngs within compositions that at first sight appear abstract. The viewer, faced with such extreme pictorial density, can no longer distinguish the image as figure from the material: ‘That which is enclosed within this layer of paint, within the crowd itself, is the individual.’

‘From figuration to defiguration, immediate to distant’1, Philippe Cognée’s blurred crowds are redolent of visions provided by new technologies and satellites, at once implacable yet imprecise. In the face of this proliferation of degraded images, Cognée responds with the power of painting, unique in its ability to transcend the movement of swarming humanity within a landscape that is at times dreamlike. 

Philippe Cognée’s more than twenty-year artistic journey has led him to encounter a reality that is both stark and commonplace, made up of motorways, suburbs, industrial abattoirs, supermarket shelves and recycling plants. He draws on this encounter to paint a remarkable portrait of a reality described by Guy Tosatto as ‘signposted and indefinable.’

4

Philippe Cognée, Blue Crowd, 2016Peinture à la cire sur toile, 100 x 100 cm, 39 3/8 x 39 3/8 inCourtesy Galerie Templon

Né en 1957, diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Nantes, Philippe Cognée vit et travaille à Nantes. L’un des artistes les plus reconnus de sa génération, il a été lauréat de la Villa Médicis en 1990, nominé pour le Prix Marcel Duchamp en 2004 et professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris jusqu’en 2015.

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles, notamment dès 2006 au MAMCO de Genève et en 2007 au FRAC Haute-Normandie. Il a inauguré en 2011 une commande publique, Echo, pour le Château de Versailles. En 2013 le musée de Grenoble lui consacre une grande rétrospective, qui voyage à Dôle, et il a participe à l’exposition ‘Vues d’en haut » au Centre Pompidou Metz. En 2014 il expose au Château de Chambord, en 2016 à la Fondation Fernet-Branca de Saint Louis.

Son œuvre est présente dans de nombreuses collections renommées comme celle du Musée national d’art moderne - Centre Pompidou, de la Fondation Cartier ou du Museum Ludwig à Cologne.

Philippe Cognée est représenté par la Galerie Templon depuis 2003.

7 janvier - 4 mars 2017. Paris - 30 rue Beaubourg 

5

Philippe Cognée, Solar Crowd, 2016. Peinture à la cire sur toile, 150 x 150 cm, 59 x 59 inCourtesy Galerie Templon

Philippe Cognée was born in 1957 and studied at the Ecole des Beaux Arts in Nantes, where he lives and works. One of the leading artists of his generation, a Villa Médicis prize winner in 1990 and nominee for the 2004 Marcel Duchamp Prize, he taught at the Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts in Paris until 2015. 

His work has been the subject of numerous solo exhibitions, including at Geneva’s Museum of Modern and Contemporary Art (MAMCO) in 2006 and the Haute-Normandie regional contemporary art collection in 2007. In 2011, he inaugurated Echo, a public commission for the Château de Versailles. The Musée de Grenoble held a major retrospective of his work in 2013, which then transferred to Dole. Also in 2013, he featured in the Vues d’en Haut exhibition at the Centre Pompidou Metz. In 2014, he exhibited his work at Château de Chambord in the Loire Valley, and in 2016 at the Fondation Fernet-Branca in Alsace. 

His works feature in many prominent collections, including at the Musée National d’Art Moderne - Centre Pompidou and Fondation Cartier in Paris, and the Museum Ludwig in Cologne. 

Galerie Templon has represented Philippe Cognée since 2003.

1 Judicaël Lavrador, Stephan Balkenhol/Philippe Cognée, Fondation Fernet-Branca, 2016 
2 Guy Tosatto, Philippe Cognée, Musée de Grenoble, 2012

6

Philippe Cognée, Radiant Crowd, 2016. Peinture à la cire sur toile, 180 x 180 cm, 70 7/8 x 70 7/8 inCourtesy Galerie Templon

7

Philippe Cognée, Crowd "fusion 1", 2016. Peinture à la cire sur toile, 150 x 150 cm, 59 x 59 inCourtesy Galerie Templon

8

Philippe Cognée, Crowd "black hole" , 2016. Peinture à la cire sur toile, 200 x 200 cm, 78 3/4 x 78 3/4 inCourtesy Galerie Templon

9

Philippe Cognée, Tower H.K., 2016. Peinture à la cire sur toile, 195 x 130 cm, 76 3/4 x 51 1/8 in.  Courtesy Galerie Templon

10

Philippe Cognée, Tower of Babel, 2016. Peinture à la cire sur toile, 116 x 89 cm, 45 5/8 x 35 inCourtesy Galerie Templon

11

Philippe Cognée, Cellular Tower 3, 2016. Peinture à la cire sur toile, 150 x 125 cm, 59 x 49 1/4 inCourtesy Galerie Templon

12

Philippe Cognée, Cellular Tower 1, 2016. Peinture à la cire sur toile, 150 x 125 cm, 59 x 49 1/4 inCourtesy Galerie Templon