1

Aucun art n'est aussi peu spontané que le mien. Ce que je fais est le résultat de la réflexion et de l'étude des grands maîtres.” (Edgar Degas in G. Moore, The Painter of Modern Life in Magazine of Art, no. 13, 1890, p. 423).

Paris – Le 23 mars prochain, le département Art Impressionniste et Moderne est heureux de présenter une vente dédiée à Edgar Degas dans le cadre des Journées du Dessin chez Christie’s. Composée de 55 dessins, cette collection provient des héritiers du frère de l’artiste, René de Gas. Ces feuilles de qualité, datées entre 1855 et 1865, illustrent le début de carrière de l’artiste. Ces études du corps humain inspirées de l’Antiquité et des maîtres Anciens démontrent déjà les grandes ambitions artistiques du jeune artiste. Les amateurs pourront ainsi découvrir de nombreuses feuilles faisant référence à Léonard de Vinci à Rembrandt ou encore à Ingres.

La vacation du 23 mars se divise en six parties distinctes, regroupant tour à tour des dessins inspirés des maîtres Anciens, de l’Antiquité, des portraits de famille, des dessins préparatoires, et des études académiques. L’estimation globale de cette vente est d’environ €1M.

Anika Guntrum, Directrice Internationale du département : « C’est un grand honneur pour notre département d’offrir aux collectionneurs et amateurs internationaux présents à Paris, des oeuvres de jeunesse d’Edgar Degas. Ces feuilles inédites nous permettent de suivre les pas de l’artiste, ses ambitions artistiques et ses pérégrinations entre Paris et l’Italie. C’est une grande chance pour les collectionneurs de pouvoir acquérir ces oeuvres rares qui annonçaient déjà la brillante carrière d’Edgar Degas ».

LES MAÎTRES ANCIENS

En 1853, alors étudiant en droit pour satisfaire les ambitions de son père, Degas commence à fréquenter le Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale où il copie Dürer, Rembrandt, Véronèse ou encore Goya et passe ses journées au Musée du Louvre. Une encre sur papier inspirée de Rembrandt et intitulée Femmes au Lavoir sera présentée lors de la vacation (estimation : €15.000-20.000). On reconnaît ici son admiration pour la technique du maître hollandais dans le traitement des lignes et du clair-obscur. Dans cette oeuvre, nous apercevons un homme de dos, l’artiste-voyeur déjà, épiant discrètement des blanchisseuses au travail. Dans les années 1860, son thème favori est celui des femmes en société, et particulièrement celles qui gagnent leur vie : blanchisseuses, boutiquières ou encore chanteuses de café-concert. Puis, du milieu des années 1870 à la fin de sa carrière, ses sujets privilégiés glisseront vers des scènes intimes de femmes se lavant, observées comme à travers le trou d’une serrure.

1

Edgar Degas, Femmes au Lavoir (inspirée de Rembrandt), 1853, encre sur papier. Estimation : €15.000-20.000 © Christie's Images Ltd 2017

Le 4 avril 1853, il est reçu comme copiste au Musée du Louvre et continue à étudier les grands maîtres italiens, hollandais et français. À travers cette démarche, l’artiste apporte à ses propres oeuvres la beauté intemporelle que l’on retrouve dans les peintures anciennes. Les amateurs pourront ainsi découvrir une magnifique étude du Saint Jean Baptiste de Léonard de Vinci. Estimée entre 50.000 et 70.000 euros, cette feuille fut exécutée en 1853-54 lorsque l’artiste était alors âgé d’à peine 20 ans.

2

Edgar Degas, Etude du Saint Jean Baptiste de Léonard de Vinci, 1853-1854. Estimation : €50.000-70.000 © Christie's Images Ltd 2017

D’APRÈS L’ANTIQUITÉ

En 1855, Degas commence à suivre des cours à l’École des Beaux-Arts de Paris tout en continuant ses nombreuses visites au Louvre. Les oeuvres antiques l’inspirent considérablement. Ses différentes études annoncent ses premiers grands travaux, à l’instar d’ambitieux projets tels que Les petites filles spartiates provoquant les garçons ou encore Scène de guerre au moyen âge. Plusieurs de ces dessins sont présents dans la vente comme une étude d’après le Gladiateur Borghèse réalisée vers 1855 et estimée 25.000 à 30.000 euros.

3

Edgar Degas, Etude d’après le Gladiateur Borghèse, vers 1855. Estimation : €25.000-30.000 © Christie's Images Ltd 2017

LES ÉTUDES ACADÉMIQUES

Faites des lignes, beaucoup de lignes, et vous deviendrez un bon artiste” (Jean-Auguste-Dominique Ingres à Edgar Degas in A. Alexandre, Degas, nouveaux aperçus in L’Art et les Artistes, no. 29, 1935, p. 146).

Entre 1856 et 1865, Degas entreprend plusieurs voyages en Italie pour étudier les maîtres de la renaissance et approfondit ses connaissances à l’Académie de France de la Villa Médicis, où il participe à des cours ouverts au public les dimanches soir. Notre section de dessins académiques illustre l’étude rigoureuse du corps humain et de la musculature envisagée par l’artiste et fait partie de ses oeuvres de jeunesse les plus remarquables. Parmi ces feuilles, les collectionneurs pourront découvrir un Nu assis réalisé à la sanguine sur papier vergé. Exécutée vers 1854-56, cette étude est estimée entre 50.000 et 70.000 euros.

4

Edgar Degas, Nu assis, sanguine sur papier vergé, 1854-53. Estimation : €50.000-70.000 © Christie's Images Ltd 2017

PORTRAITS DE FAMILLE

De retour à Paris, Edgar Degas prend un atelier rue de Laval et choisit de peindre les membres de sa famille. Les nombreux dessins et études exécutés dans les années 1860 représentent souvent son frère René ou sa soeur Thérèse. Quand Degas suivait des cours à l’École des Beaux-Arts de Paris, il rendait visite à Ingres pour lui présenter ses dessins. À cette époque, Degas choisit alors comme principal sujet les portraits de ses proches, dans lesquels il choisit d’exprimer son traditionalisme ainsi que l’admiration qu’il portait à la peinture néo-classique et à Ingres. Le dessin illustré à gauche, présente sa soeur dans une composition Ingresque dont le réalisme fait écho à Gustave Courbet. Nous retrouvons à travers cette feuille, toute l’expressivité et la vulnérabilité du modèle (estimation : €50.000-70.000).

5

Edgar Degas, Thérèse Degas, la soeur du peintre. Estimation : €50.000-70.000 © Christie's Images Ltd 2017

Vente : Le Jeudi 23 mars 2017 à 15h.
Exposition : Du jeudi 16 au mercredi 22 mars de 10h à 18h, le dimanche 19 de 14h à 18h et le jeudi 23 de 10h à 12h30
Christie’s : 9 avenue Matignon, 75008 Paris