6

5

Lot 38. Scriban aux angelots, Rome, second quart du XVIIIe siècle. Noyer, palissandre, bronzes dorés et estampes. H. 250 cm, L. 130 cm, P. 65 cm. Estimation 40 000 € / 50 000 €. Photo: Kohn.

ProvenanceAncienne collection Palais Ruspoli 

Référence bibliographiqueAlvar Gonzales-Palacios, Arredi ne ornamenti alla Corte di Roma, ed. Electa, 2004

Note: Cet important meuble à deux corps, appelé « buro » en italien, en placage de noyer et de palissandre ouvre en partie basse par trois tiroirs de longueur à traverses de soutien apparentes. Au centre, un abattant démasque une écritoire et six petits tiroirs. La partie haute ouvre à deux vantaux foncés de miroir. Le fronton de forme architecturée est surmonté d’une coquille en bronze doré entourée de guirlandes de fleurs terminées par deux angelots. Les quatre montants à pilastre se prolongent par des pieds en plinthe échancrés. L’ensemble du meuble, de forme mouvementée, s’agrémente d’un décor en réserve mêlant le noyer et le palissandre. Ouvert, les vantaux supérieurs révèlent un décor en « arte povera » reprenant l’ensemble des plus célèbres monuments de Rome. Un meuble, d’une facture très proche de la nôtre, est reproduit dans l’ouvrage d’Alvar Gonzalès- Palacios cité en référence . Ce meuble si caractéristique des réalisations romaines du second quart du XVIIIe siècle se retrouvait dans les intérieurs des grands dignitaires comme l’indique les inventaires du mobilier du Cardinal Silvio Valenti Gonzaga ou du ministre portugais Emanuele Pereira de Sampajo. Citons également l’exemple du « buro » conservé au Palais du Quirinale où l’on retrouve cette forme caractéristique et cette sobriété dans le décor en placage de noyer et palissandre. 

Le modèle de ce meuble original pouvait garnir les palais mais également les églises comme on peut l’observer dans cette armoire de sacristie conservée dans la collection Nunes et datant de la même époque.

Tableaux Anciens et XIXe, Objets d'Art et Mobilier des XVIe au XIXe s., Tapis et Tapisseries chez Kohn, 75 009 Paris, le 11 Octobre 2017 à 14h00